Etude du CNRS : "La suppression des notes est positive pour les élèves en difficulté"

  • A
  • A

Partagez sur :

Marie-Estelle Pech, journaliste spécialiste de l'Education au Figaro analyse mercredi pour Europe 1 les conclusions d'une étude du CNRS qui préconise de supprimer les notes à l'école. 

INTERVIEW

Renoncer aux notes à l'école permettrait de diminuer les inégalités. Tel est le résultat d'une étude réalisée par le CNRS sur 6.000 élèves de l'académie d'Orléans-Tours, qui pointe les bienfaits d'une autre évaluation des élèves. La suppression des notes peut en effet être positive, explique sur Europe 1 Marie-Estelle Pech, journaliste spécialiste de l'Education au quotidien Le Figaro. Mais l'évaluation des élèves par compétences et non plus par notes a donné des résultats nuancés selon les matières. 

  • Quel effet a eu la suppression des notes sur les élèves testés ? 

"Cette étude démontre que la suppression des notes est positive pour les élèves en difficulté, sans forcément nuire aux autres, aux bons élèves. L'évaluation par compétences et non pas par les notes a permis de diviser par deux l'écart de performance entre les élèves de familles favorisées et les élèves de familles défavorisées. L'évaluation se fait de façon précise. Il ne s'agit pas juste d'un devoir de français par exemple, mais on évalue la capacité de l'élève à écrire un texte de 3 ou 4 lignes et on va dire si c'est acquis, pas acquis ou en cours d'acquisition."

  • Que reproche-t-on aux notes ? 

"Des chercheurs spécialistes de la note, les docimologues, estiment que la note fragilise les mauvais élèves, qu'elle ne les aide pas à travailler, qu'elle les enfonce. Les notes sont aussi considérées comme assez aléatoires par les docimologues, qui expliquent par exemple que si vous êtes en haut du tas de copie ou en bas, vous n'allez pas être noté de la même façon. Qu'un enfant de cadre ou un enfant d'ouvrier, même s'ils ont une copie de même niveau, ne vont pas être notés de la même façon parce que les profs ont des préjugés." 

  • Est-ce que la suppression des notes va vraiment aider à l'apprentissage ? 

"Est-ce qu'il suffit de briser le thermomètre pour faire tomber la fièvre ? C'est peut-être un peu facile. Et dans l'étude, la suppression des notes en maths est efficace mais pas pour le français et l'histoire-géo et les chercheurs ne savent pas expliquer pourquoi. Il y a un autre problème. D'autres études démontrent que les très bons élèves ne sont pas forcément très satisfaits parce qu'ils sont poussés par leurs bonnes notes."