La reproduction des dauphins et des orques détenus en bassins interdite en France

  • A
  • A
La reproduction des dauphins et des orques détenus en bassins interdite en France
Les dauphins captifs ne peuvent plus se reproduire.@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Un arrêté interdit la reproduction des orques et des dauphins détenus en bassins, afin de mettre fin à terme à la captivité de ses animaux dans l’Hexagone.

C'est une disposition loin de faire consensus. Un arrêté interdit désormais la reproduction des orques et des dauphins détenus en captivité en France, a repéré Le Monde samedi. "La reproduction des orques et des dauphins actuellement détenus en France est désormais interdite. Ainsi, seuls les orques et les dauphins actuellement régulièrement détenus peuvent continuer à l’être, sans ouvrir à de nouvelles naissances", est-il écrit dans l’arrêté publié samedi au Journal officiel.

Une mesure pour la protection animale. Cette disposition, ajoutée en dernière minute dans l’arrêté signé par Ségolène Royal sur les "règles de fonctionnement des établissements détenant des cétacés", vise à terme à mettre fin à la captivité des orques et des dauphins dans l’Hexagone. Les associations de protection animale et les delphinariums n’ont pas été prévenus de cette nouvelle disposition, mais elle s'annonce comme une victoire en faveur de la protection animale. La ministre de l'Environnement parle d'une "lutte contre la maltraitance" animale avec cette "interdiction des pratiques traumatisantes sur les dauphins en captivité", sur Twitter. L'association One Voice, qui défend une éthique animale, s’est également réjouie d’une "immense victoire".





Les parcs aquatiques mis à mal. En revanche, pour les professionnels qui détiennent des dauphins en bassins, comme Marineland, le Parc Astérix ou encore Planète Sauvage, c’est l’incompréhension. "On avait obtenu un arrêté de très haut niveau avec des avancées. Mais l’interdiction de la reproduction va à l’encontre du bien-être animal car ces animaux sont faits pour se reproduire. Et vous imaginez dans quel état se trouve le personnel qui travaille avec eux ?", a réagi auprès du Monde Rodolphe Delord, président de association française des parcs zoologiques, qui a participé à l’élaboration de l’arrêté. À terme, il pourra ne plus y avoir de dauphins et d'orques captifs en France.