La RATP s'attaque aux "comportements à risques" de ses voyageurs

  • A
  • A
La RATP s'attaque aux "comportements à risques" de ses voyageurs
@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

La compagnie des transports parisiens a lancé lundi une campagne pour prévenir les accidents sur les quais du métro de la capitale. 

La RATP a lancé lundi une campagne de communication sur les "comportements à risques" de ses voyageurs, parfois pressés ou étourdis au point de provoquer un accident grave par jour et une dizaine de décès par an. Courir pour monter dans un train, bloquer la fermeture des portes, se tenir au bord du quai ou descendre sur les voies : autant de situations "qui potentiellement auraient pu aller jusqu'à la mort" et dont les usagers des transports en commun "ne se rendent plus compte qu'elles présentent un grave danger", a expliqué Philippe Martin, directeur adjoint de la RATP, lors d'une conférence de presse.

Campagne décalée. S'inspirant du ton humoristique de la campagne publicitaire "Dumb ways to die" (manières stupides de mourir en anglais, ndlr) diffusée fin 2012 par le métro de Melbourne, la RATP a choisi de communiquer en utilisant l'imagerie du transport aérien. Des comédiens déguisés en hôtesses et en stewards sont ainsi intervenus sur trois lignes de métro et de RER lundi, prélude à une vidéo de présentation des "consignes de sécurité" - où Serge, le célèbre lapin rose, perd ses oreilles - qui sera visible mercredi sur les réseaux sociaux. 

Des dessins en trois cases, imitant le style des feuillets disposés dans les sièges d'avion, seront par ailleurs déclinés en affiches et en livrets. La RATP recense "environ 400 situations" à risque par an, un nombre stable depuis plusieurs années, comme celui des décès: 9 l'an dernier, 4 au premier semestre - hors suicides - a précisé Philippe Martin.