La préfecture autorise la police à fouiller les bagages dans les transports parisiens

  • A
  • A
La préfecture autorise la police à fouiller les bagages dans les transports parisiens
Des fouilles de bagages peuvent avoir lieu dans le métro parisien, mercredi. @ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

La mesure, valable uniquement mercredi, fait suite à "l'attentat meurtrier qui s'est produit le 3 avril 2017 dans le métro à Saint-Pétersbourg". 

Les policiers sont autorisés à fouiller les bagages des passagers des transports en commun parisiens pour la seule journée de mercredi, a annoncé la préfecture de police (PP) de Paris dans un communiqué

Sécurité renforcée. Dans ses motivations, le document fait référence à "la prégnance et (le) niveau élevé de la menace terroriste", qui a poussé le parlement a proroger "pour une cinquième fois le régime de l'état d'urgence", mais aussi à "l'attentat meurtrier qui s'est produit le 3 avril 2017 dans le métro à Saint-Pétersbourg" et à "la tentative d'attentat dans cette même ville". "Le gouvernement a décidé de renforcer les mesures de sécurité dans les transports en commun", écrit encore la préfecture de police. 

Une seule journée. En conséquence, les policiers sont autorisés à "contrôler l'identité de toute personne, quel que soit son comportement" et à "l'inspection visuelle et la fouille des bagages ainsi qu'à la visite des véhicules circulant, arrêtés ou stationnant sur la voie publique ou dans des lieux accessibles au public sur les lignes, stations, gares, arrêts, et couloirs des transports en commun". Ces mesures sont valables depuis 7 heures du matin et jusqu'à 22 heures, mercredi.