La police scientifique réclame un statut et menace d'une grève mardi

  • A
  • A
La police scientifique réclame un statut et menace d'une grève mardi
@ AFP
Partagez sur :

Les syndicats de la police scientifique appellent à une grève d'une journée mardi pour revendiquer un "statut spécial adapté aux contraintes" de leur métier.

Les syndicats de la police scientifique appellent à une grève d'une journée mardi pour revendiquer un "statut spécial adapté aux contraintes" de leur métier.

Des contraintes liées à leur statut. "Les personnels de police technique et scientifique (PTS) subissent depuis de nombreuses années des contraintes similaires à celles des policiers actifs sans en avoir le statut", dénoncent mercredi dans un communiqué ces syndicats, SNPPS-Unsa, Snapatsi-CFE-CGC et Snipat-FO, réclamant un "statut spécial". L'intersyndicale déplore "plus de deux ans de négociation sans qu'aucune décision ne soit prise". Actuellement, les 2.250 agents de PTS ont le statut de fonctionnaire sous le statut général. Outre un souci de carrière, cela pose une "problème juridique", selon le secrétaire général du SNPPS Samuel Rémy.

Freins pour effectuer les prélèvements. "Nous ne sommes pas assermentés et sur les scènes de petite et moyenne délinquance, nous sommes souvent seuls pour effectuer les prélèvements. Les scellés ne sont alors réalisées qu'au retour au service par un officier de police", explique-t-il, soulignant "une fragilité juridique" concernant ainsi "500.000 interventions par an". "Il y a aussi un problème pour la sécurité des agents qui sont souvent seuls sur le terrain", ajoute-t-il.