La philo peut-elle préparer les élèves au monde du travail ?

  • A
  • A
La philo peut-elle préparer les élèves au monde du travail ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

EDUCATION -  On attend de plus en plus de l'école qu'elle prépare les élèves à leur future vie de travailleur. C'est quoi la place de la philo dans tout ça ? 

Des stages en entreprise obligatoires pour collégiens, des professeurs encouragés à en faire de même, une évaluation des élèves par compétences préconisée par l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économique), l'Éducation Nationale s'ouvre de plus en plus au monde du travail. Dans un tel contexte et à deux jours de l'épreuve inauguratrice du bac, la philo prépare-t-elle les élèves au monde du travail ?

Le point de départ de tout raisonnement. La philosophie, incompatible avec le pragmatisme du monde du travail ? Non répond Eve, professeur de philosophie en Alsace, contactée par Europe1.fr. Le "Pourquoi" est au fondement de la philosophie et cet adverbe appelle de multiples réponses. D'où l'apparence de vide creux que cette discipline peut faire naître. Mais en réalité, le "pourquoi" ne crée par du vide, il pousse à "rationaliser ses expériences, à les penser".

"Sortir de sa grotte"… au travail. C'est Socrate (philosophe grec de l'Antiquité) qui a proposé de sortir de "la grotte de nos individualismes, de nos préjugés pour viser l'universel." Pour l'enseignante, un problème posé sur son lieu de travail est comme une question philosophique, il est "à remettre sur le métier, à discuter, à faire avancer, à rationaliser". La philosophie aide alors le travailleur : "Le lieu de travail est un atelier philosophique. Se détacher de sa petite expérience limitée, rapporter un problème à une situation plus large de manière rationnelle, l'analyser, lui apporter des réponses et confronter ses réponses à la rationalité des ses collègues : voici l'exercice philosophique qu'il est fondamentalement utile d'importer dans le monde du travail."

La philosophie, c'est du concret. La philosophie, ce n'est pas que des idées abstraites. Elle invite par exemple à penser le travail. Platon le décrit comme une nécessité vitale. L'être humain doit travailler pour produire ce que la nature ne lui donne pas : vêtements, armes défensives… Adam Smith, philosophe de l'économie y voit une nécessité sociale car il permet d'intégrer un groupe humain. Comme l'être humain ne peut maîtriser toutes les techniques, il a besoin de commercer avec ses pairs. Un agriculteur sans les outils du forgeron ne pourrait cultiver son champ. Qui a dit que la philo n'était pas concrète ?

Vous avez dit inutile Et pour ceux qui ne sont toujours pas convaincus par l'utilité de la philo pour les futurs travailleurs, faisons la différence entre l'utilité et l'utilitaire. La philosophie est-elle utile pour l'avenir de nos jeunes ? Dans le sens où l'"utile" sert à quelque chose, la philosophie leur est utile. Par contre, elle n'est pas utilitaire, c'est-à-dire qu'elle n'a pas d'objectifs précis. La philo est donc à ranger dans la même catégorie que la poésie, le jeu, le théâtre, l'art… Alors, s'il fallait la retirer des programmes, il y aurait beaucoup d'autres suppressions à faire.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

Bac philo : cinq conseils pour rendre une bonne copie

Bac : et si vous écoutiez Ophélie Winter pour progresser en philo ?

Bac 2014 : comment gérer le strass avant l'examen ? 

Grève à la SNCF, comment se rendre à ses épreuves ?