La pension de réversion désormais accessible aux couples homosexuels

  • A
  • A
La pension de réversion désormais accessible aux couples homosexuels
Un couple homosexuel. Image d'illustration.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Le ministère de la Santé a décidé mardi de prendre en compte les années de Pacs dans le calcul des pensions de réversion des couples de même sexe. 

La pension de réversion pourra désormais être demandée par le survivant d'un couple de même sexe dont le conjoint est décédé. Les années de Pacs vont en effet pouvoir être prises en compte, en plus de celles du mariage. C'est ce qu'a décidé la ministre de la Santé Marisol Touraine, rapporte mardi le site Yagg

Mariés avant 2015 ? A la demande de nombreuses associations LGBT, le ministère de la Santé a décidé de mettre fin à une injustice. Pour les couples homosexuels mariés avant le 31 décembre 2014, les années de Pacs vont désormais être prises en compte dans le calcul de la pension de réversion.

Eviter la précarité du conjoint restant. Jusqu'à aujourd'hui, un veuf ou une veuve pouvait prétendre à cette pension seulement s'il ou elle avait été marié sur une période allant de deux à quatre ans. La loi sur le mariage pour tous datant de mai 2013, certains couples de même sexe ne pouvaient donc y prétendre. Pour Aurélien Beaucamp, président de AIDES, c'était une injustice : "depuis le début de l’épidémie de VIH, nous avons vu de trop nombreuses personnes se retrouver en situation de précarité extrême au moment du décès de leur conjoint-e, sans aucun droit sur l’histoire du couple ou son patrimoine. C’est pourquoi AIDES a milité pour le mariage puis pour la réversion pour toutes et tous".

Pour les plus de 55 ans.La pension de réversion est une partie de la retraite d'une personne décédée reversée au conjoint restant. Pour y prétendre, il faut avoir plus de 55 ans, ne pas dépasser 20.113 euros de revenu annuel et justifier d'une ancienneté de mariage.