La mère de Typhaine lance un appel à l'aide

  • A
  • A
La mère de Typhaine lance un appel à l'aide
Partagez sur :

"Le moral est à zéro, on se sent vide et impuissant", a confié la mère de l'enfant lors de sa première intervention depuis la disparition de sa fille.

La mère de Typhaine a lancé mercredi un appel pour retrouver sa fille de 5 ans, disparue depuis le 18 juin à Maubeuge. "On sent qu'elle n'est pas loin puisqu'elle est dans nos coeurs" (...) Il faut se mobiliser, il faut continuer à la chercher", a-t-elle imploré."Il faut nous nous aider".

"Le moral est à zéro, on se sent vide et impuissant", a confié la mère de la petite Typhaine qui s'exprimait pour la première fois depuis les faits. Europe 1 a pu recueillir le témoignage de la mère dans sa résidence de Aulnoye-Aymeries, près de Maubeuge, où elle réside avec Nicolas Willot, le beau-père de Typhaine .

Ecoutez Anne-Sophie Faucheur au micro de Lionel Gougelot :

La jeune femme, mère de deux autres filles de un et six ans, a indiqué croire à un enlèvement tout en écartant l'éventualité d'une noyade dans la Sambre, sondée plusieurs jours de suite, sans résultat, par des plongeurs. "Elle va être retrouvée", a-t-elle déclaré.

Anne-Sophie Faucheur et son concubin avaient été placés en garde à vue dès le lendemain matin de la disparition de Typhaine. Ils avaient été relâchés quelques heures plus tard sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux. Leur domicile a été perquisitionné à deux reprises.

Typhaine a disparu dans le centre-ville de Maubeuge alors qu'elle marchait à une cinquantaine de mètres devant elle. L'enfant, dont les parents sont séparés, vivait depuis janvier chez sa mère qui l'avait récupérée, sans l'accord du père, à l'école à Lille.

Les enquêteurs étudient la piste familiale en raison des relations "assez inextricables" entre les deux familles recomposées de l'enfant, sans toutefois négliger la piste d'un enlèvement par un tiers, selon une source policière.