La lettre de Guy Môquet à la trappe ?

  • A
  • A
La lettre de Guy Môquet à la trappe ?
Partagez sur :

C'est ce que semblait indiquer une note de service. Mais il ne s'agirait en fait que d'une "ambiguïté" déjà corrigée.

Finie la lecture obligatoire de la lettre de Guy Môquet ? C’est ce que semblait indiquer une note de service du ministère de l’Education nationale datant du 16 septembre et que s’était procurée RTL. Jean-Louis Nembrini, le directeur général de l'enseignement scolaire, a répondu lundi après-midi qu'il ne s'agissait que d'une "ambiguïté" qui avait été "corrigée".

La note de service, parue au Journal officiel le 24 septembre, continuait d'inciter les établissements scolaires à étudier la lettre mais ne rendait plus sa lecture obligatoire tous les 22 octobre, date anniversaire de l’exécution du jeune résistant communiste par les Allemands. La lecture de texte était "laissée à l'initiative de chacun".

"Il est demandé de lire la lettre de Guy Môquet le 22 octobre. Mais autour de cette lecture, il est recommandé aux enseignants de bâtir du sens pédagogique. Pour cela nous proposons des textes supplémentaires, qui peuvent accompagner la lecture de la lettre", a répondu Jean-Louis Nembrini. "En 2008, année où la France présidait l'Union européenne, nous avions ajouté des textes de résistants européens. Cette année, alors que l'on va célébrer le 70e anniversaire de l'appel du 18 juin, nous ajoutons des textes de résistants de la France libre", a-t-il encore expliqué.

Une note pour rappeler cette règle a même été envoyée lundi matin à tous les recteurs. Nicolas Sarkozy avait annoncé le 16 mai 2007, jour de son installation à l'Elysée, que sa "première décision" en tant que président de la République serait de faire lire dans tous les lycées la lettre écrite par Guy Môquet à ses parents.