La douceur de l'hiver inquiète les maraîchers

  • A
  • A
La douceur de l'hiver inquiète les maraîchers
@ FRANK PERRY / AFP
Partagez sur :

Face à la météo, particulièrement clémente en décembre, les producteurs de fruits et légumes s'inquiètent déjà pour les récoltes à venir.

Ce mois de décembre est bien parti pour être le plus chaud jamais enregistré en France depuis que les relevés existent. Pas franchement de quoi réjouir les producteurs maraîchers, totalement déboussolés.

Des petits pois en décembre. Depuis des semaines, Sandrine Flory croule sous les choux-fleurs. "Nous avons eu trois récoltes en même temps. Soit on les vendait en les bradant au client, soit on les mettait au tas de fumier. C'est dramatique." Face au changement climatique, les maraîchers essayent donc de s'adapter, quitte à bouleverser complètement le rythme des saisons. "On a semé des petits pois", explique une productrice. "Ils font déjà 3 à 4 centimètres de haut et vont être en fleur. Mais s'il y a un coup de gelée, c'est fini, il n'y a plus rien."

Pas de fruits sans froid. Le problème pour Yohann Guillemot, producteur de pommes à Petit Mars, en Loire-Atlantique, c'est que la plante a besoin de froid pour se régénérer. "Il faut en général 700 heures de froid en dessous de 7 degrés pour avoir des fruits féconds au printemps. Pour l'instant, on n'a eu que deux ou trois petites gelées", confie l'agriculteur désabusé.

Le froid a encore plusieurs mois pour s'installer, mais la chute brutale des températures va de toute façon avoir des conséquences. Tous les arbres fruitiers en fleurs aujourd'hui vont souffrir en cas de gel et les récoltes du printemps et de l'été pourraient être catastrophiques.