La directrice de l'Administration pénitentiaire sur le départ

  • A
  • A
La directrice de l'Administration pénitentiaire sur le départ
@ ERIC ESTRADE / AFP
Partagez sur :

Isabelle Gorce, directrice de l'Administration pénitentiaire, a fait part de son envie de quitter le poste. Le ministère de la Justice cherche activement son remplaçant.

Isabelle Gorce, directrice de l'Administration pénitentiaire française a des envies d'ailleurs trois ans après son arrivée au poste. C'est du moins ce qu'a affirmé mardi le ministère de la Justice, qui devra trouver au plus vite un ou une remplaçante pour occuper ce poste stratégique. Stratégique et surtout hautement politique, dans la mesure où le gouvernement s'apprête à lancer un plan d'envergure pour réformer les prisons et l'administration pénitentiaire. 

Philippe Galli pressenti ? Si la place Vendôme reste discrète sur le sujet, L'Express avance qu'elle pourrait être remplacée par Philippe Galli, actuel préfet de Seine-Saint-Denis. La Chancellerie se contente d'affirmer que cette nomination et le choix du successeur se fera lors d'un "comité d'audition pour la nomination des directeurs d'administration centrale" comme le veut la procédure élaborée en mai dernier. 

La surpopulation, le problème numéro un. Quelle que soit l'identité de celui ou celle qui reprendra les rênes de "la pénitentiaire", les défis seront nombreux : cette administration gère un budget de 3 milliards d'euros et surtout une surpopulation carcérale croissante (68.819 détenus pour 58.507 places). Sans compter les 10.000 personnes portant un bracelet électronique et les 170.000 autres évoluant en milieu ouvert.