La colère d'André Bamberski après l'annonce de la libération prochaine du meurtrier de sa fille

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour le père de Kalinka Bamberski, la prochaine libération de Dieter Krombach pour raison médicale est une terrible douleur.

"Horrible", "scandaleux", voilà les premiers mots prononcés par André Bamberski après l'annonce, lundi, de la libération prochaine du meurtrier de sa fille. Le tribunal d'application des peines de Melun a en effet accepté de "suspendre" pour raison médicale la peine de Dieter Krombach, condamné en 2012 à quinze ans de prison pour la mort de Kalinka Bamberski.

"Tout ça, c'est du cinéma". "Il n'aura fait que sept ans de prison alors qu'il a enlevé à ma fille 80 ans de sa vie, alors qu'elle était une jeune fille splendide de 15 ans, dans la vivacité de son âge", se désespère André Bamberski. Selon une source proche du dossier, Dieter Krombach, 82 ans, souffre d'une "pathologie cardio-vasculaire qui évolue en aggravation et menace le pronostic vital". Un constat que met en doute le père de Kalinka Bamberski. "Depuis qu’il est en France, il est à l’article de la mort tous les jours. Tout ça, c’est du cinéma", juge-t-il. "D’accord, Krombach est malade. Mais depuis qu’il est en France, il est très bien soigné", assure-t-il.

L'affaire Krombach

L'affaire Dieter Krombach a débuté en 1982 lorsque sa belle-fille Kalinka, alors âgée de 14 ans, avait été retrouvée morte chez lui, au bord du lac de Constance. La justice allemande avait abandonné toute poursuite à son encontre. En 2009, le père de Kalinka, André Bamberski, avait organisé l'enlèvement de Dieter Krombach en Allemagne pour le livrer à la police française.

La justice française a condamné fin 2011 Dieter Krombach à quinze ans de réclusion criminelle, pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". La peine a été confirmée fin 2012 en appel. André Bamberski a quant à lui été condamné en juin 2014 à Mulhouse à un an de prison avec sursis pour l'enlèvement de Dieter Krombach.