"La CGT ne lèvera pas le pied parce que l'Euro arrive"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

A un jour du coup d'envoi de l'Euro, le climat est plus que tendu en France en raison des grèves et des manifestations. La CGT appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités. 

INTERVIEW

L’Euro de football commence officiellement vendredi soir avec un premier match entre la France et la Roumanie, dans un climat social particulièrement tendu. Même s’il n’y a pas de blocages généralisés, la CGT est toujours en guerre contre la loi Travail et le syndicat a décidé de multiplier les actions coups de poing et les grèves. Plusieurs centres de traitements des déchets sont en effet à l’arrêt depuis plusieurs jours dans le pays. Résultat, les poubelles s’entassent dans les rues à quelques heures du coup d’envoi de l’Euro. Pendant ce temps, la grève à la SNCF se poursuit pour le neuvième jour consécutif et les cheminots de la ligne D du RER menacent de se mettre en grève vendredi pour bloquer les usagers qui souhaiteraient se rendre au stade de France pour le match d’ouverture de l’Euro. A Nice, ce sont les employés des parkings de la ville qui se mettent en grève à l’appel de la CGT.

Et, ces actions coups de poing sont parfaitement assumées par le syndicat. "Nous assumons le fait que, compte tenu de la surdité du gouvernement, nous sommes contraints de continuer les blocages de l’économie du pays", a ainsi expliqué très fermement sur Europe 1 jeudi midi, Baptiste Talbot, le secrétaire général de la Fédération CGT des services publics. 

"La CGT agit dans l’intérêt des travailleurs". "Le gouvernement n’a ni la majorité parlementaire ni celle de l’opinion publique sur son projet de loi Travail. La CGT ne bloque pas la France a elle toute seule, d’ailleurs je rappelle qu’il y a d’autres forces syndicales qui rejoignent le mouvement. Le rejet de la loi El Khomri reçoit l’appui de la majorité de la population. La CGT agit donc dans l’intérêt des travailleurs et elle demande au gouvernement, après plus de trois mois de contestation, d’ouvrir enfin les espaces de dialogue qu’il n’a jamais ouverts", réclame Baptiste Talbot avant d'ajouter que le déroulement de l'Euro de football n'en sera pas affecté.

"La CGT ne lèvera pas le pied parce que l’Euro arrive". "Nous sommes, comme tout le monde, attachés à ce que l’Euro se déroule dans de bonnes conditions. Nous ne mènerons pas d’actions visant à ce que les matches se déroulent mal ou que cela se passe mal sur les fan zones", veut ainsi rassurer Baptiste Talbot. Il met toutefois le gouvernement en garde, "le gouvernement a pris un risque majeur en maintenant la loi El Khomri et la CGT ne lèvera pas le pied parce que l’Euro arrive. Nous pensons maintenant qu’il est de la responsabilité du gouvernement d’envoyer un signal et, nous sommes prêts à discuter dès maintenant", conclut-il.