Farid Benyettou, ex-émir des Kouachi et stagiaire infirmier à Paris

  • A
  • A
Farid Benyettou, ex-émir des Kouachi et stagiaire infirmier à Paris
@ BENOIT PEYRUCQ / AFP
Partagez sur :

Farid Benyettou, l'ancien "émir" de la filière jihadiste des Buttes-Chaumont, lié aux frères Kouachi, a effectué un stage infirmier à la Pitié Salpêtrière.

L’INFO. Il aurait été l’un de ceux qui ont influencé les frères Kouachi. Or Farid Benyettou, l'ancien "émir" de la filière jihadiste des Buttes-Chaumont, a effectué un stage infirmier à la Pitié Salpêtrière, où sont arrivés certains blessés de Charlie Hebdo. Mais il "n'a jamais été en contact avec les blessés", a assuré dimanche l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

>> LIRE AUSSI - La filière irakienne du 19e, "des gamins perdus de la République"

Il "n'a jamais été dans un service où sont arrivés les blessés" de Charlie Hebdo. "La situation de cet élève infirmier est régulière et elle est connue, depuis le début de sa scolarité, tant par la direction de l'école où il est scolarisé que des services de police", a précisé l'AP-HP, qui assure ensuite avoir tenu compte des récents attentats :  "Les événements dramatiques de cette semaine nous ont conduit à prendre l'initiative, en liaison avec les autorités de police, de ne pas le maintenir dans le planning du service où il terminait son dernier stage, cette période n'étant pas indispensable à la validation de sa formation, pour laquelle il sera soumis à l'évaluation de droit commun comme les autres élèves infirmiers", a-t-on ajouté. De son côté, Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP, a précisé à l'AFP que Farid Benyettou "n'a jamais été dans un service où sont arrivés les blessés" de Charlie Hebdo mercredi. 

>> LIRE AUSSI - Chérif et Saïd Kouachi, portrait de deux bombes à retardement

Le père spirituel des frères Kouachi. Chérif Kouachi a rencontré Farid Benyettou, un agent d'entretien d'un an son aîné, au cours de l'été 2003 quand il commence à fréquenter la mosquée Adda'wa, dans le 19e arrondissement de Paris. Farid Benyettou donnait alors ses propres cours de religion et se revendiquait du mouvement Takfir. Avant d'être condamné, ainsi que Chérif Kouachi, à six ans de prison en 2008 par le tribunal de Paris, Farid Benyettou avait été mis en examen en 2005 pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.