Koh-Lanta : le candidat accusé d'agression sexuelle sort du silence

  • A
  • A
Koh-Lanta : le candidat accusé d'agression sexuelle sort du silence
Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Nancy. Capture d'écran. @ TF1
Partagez sur :

"Je suis innocent", martèle Eddy G. dans les colonnes de Télé Star alors qu'une information judiciaire a été ouverte mercredi par le parquet de Nancy. 

Eddy G. entame sa contre-attaque médiatique. Le candidat de la saison 19 de Koh-Lanta, accusé d'agression sexuelle par une autre participante, se défend jeudi dans les colonnes de Télé Star, alors que le parquet de Nancy a ouvert mercredi une information judiciaire.  

"Choqué" par sa garde à vue. Le candidat avait été placé en garde à vue lundi, après avoir été accueilli à sa descente d'avion à Roissy, en provenance des îles Fidji, où se déroulait le tournage. "J'ai suivi les policiers, et, comme je n'ai rien à cacher et que je suis innocent, je n'ai même pas attendu que mon avocat arrive pour commencer à m'expliquer", raconte-t-il, se disant toutefois "choqué" par sa garde à vue. Le candidat indique également que la participante qui l'accuse "a refusé la confrontation" avec lui. 

"Ça me disculpe complètement". Revenant sur la nuit des faits, Eddy G. rejette en bloc les accusations portées contre lui. "Tous les soirs, j'ai dormi entre un homme et la paroi de la cabane. Candide, elle, était plus loin. Quand les caméramans sont revenus dans la nuit pour nous filmer, je me suis réveillé et Candide était à moitié sur moi. Ça a été filmé et ça me disculpe complètement", affirme-t-il. 

Dans sa plainte, la candidate indique qu'"elle s'était réveillée alors que le mis en cause était en train de l'embrasser sur la bouche, avant de pratiquer des attouchements sous ses vêtements", a relaté mercredi le procureur.