Journée sans voitures : passe d'armes entre Anne Hidalgo et Fabrice Eboué

  • A
  • A
Journée sans voitures : passe d'armes entre Anne Hidalgo et Fabrice Eboué
a maire de Paris a opté pour l'ironie dans sa réponse à l'humoriste. Image d'illustration.@ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :

Lundi, la maire de Paris a répondu aux critiques émises dimanche par l'humoriste sur la Journée sans voitures. 

Dimanche, si la Journée sans voitures instaurée à Paris a fait de nombreux heureux du côté des piétons, certains automobilistes y ont surtout trouvé l'occasion de pester. C'est le cas de l'humoriste Fabrice Eboué qui a posté sur les réseaux sociaux une vidéo où il critique vertement cette initiative de la municipalité. Anne Hidalgo, maire de la capitale, lui a aussitôt répondu, comme l'a rapporté le site du magazine Elle

Bloqué lors d'un trajet banlieue-Paris. Dimanche, Fabrice Eboué n'a pas du tout apprécié de se retrouver bloqué alors qu'il revenait de la banlieue où il était allé chercher son fils pour se rendre chez lui dans le 10e arrondissement parisien. Et il l'a fait savoir. Il s'est en effet filmé dans son véhicule en tenant un petit discours critiquant la Journée sans voitures. "Je paye un loyer, j'ai acheté une voiture, je pensais qu'en fait c'était pour avoir une certaine liberté de mouvement, mais non. On n'a plus le droit de rien faire en voiture", déplore-t-il. 



Une réponse pleine d'ironie d'Anne Hidalgo. La maire de Paris n'a pas tardé à lui répondre en postant un commentaire sur la vidéo de l'humoriste. "J’ai été particulièrement touchée par votre vidéo. Votre mine désemparée, votre gorge nouée par l’émotion, vos yeux embués de larmes à l’idée terrible de devoir renoncer à votre voiture, m’ont fait prendre conscience de la gravité de la situation", écrit Anne Hidalgo avec ironie. "Quelle épreuve terrible, pour ne pas dire insurmontable, d’être contraint un jour par an, à l’occasion de la Journée sans voiture, de renoncer à son véhicule individuel ! Depuis 24h, j’ai donc mobilisé tous nos experts, scientifiques et innovateurs, afin de concevoir une solution qui vous permette, lors de la prochaine Journée sans voiture, d’effectuer sereinement votre trajet Paris-banlieue", ajoute-t-elle. Et de finir sur une bonne nouvelle. Une solution a effectivement été trouvée : aller consulter le site de la RATP, une expérience tentée chaque jour" par plusieurs millions d’audacieux Parisiens et Franciliens".

Fabrice Eboué en remet une couche. Bien évidemment, Fabrice Eboué en a remis une couche. "Ça y est j'ai pris le métro comme tu le demandais Anne. Donc à ton tour de relever mon défi : je te demande de prendre le RER D après 22h, entre Saint-Denis et Sarcelles. J'attends ta vidéo !", a-t-il tweeté, vidéo à l'appui, avant de publier un second message demandant, avec une ironie à peine voilée, à Anne Hidalgo "de trouver une crèche à (son) fils". "Je sais que vous êtes très occupée avec votre nouveau projet de parc nudistes à Paris, mais comprenez combien je préférerais que mon enfant croise une puéricultrice avant un pénis", a écrit l'humoriste, référence au projet de la maire d'instaurer un lieu public pour les naturistes à Paris à l'été 2017



Moins de pollution. Dimanche avait lieu à Paris la deuxième édition de la Journée sans voitures. La circulation des véhicules de particuliers étaient interdite dans une partie des arrondissements. Dans le reste de la ville, la circulation était limitée à 20 km/h. Cette initiative a permis de baisser de 20 à 35% le taux de dioxyde d'azote dans l'atmosphère selon les mesures d'Airparif.