Attaque au nom de l'islam du commissariat de Joué-les-Tours : quatre interpellations

  • A
  • A
Attaque au nom de l'islam du commissariat de Joué-les-Tours : quatre interpellations
@ AFP/GUILLAUME SOUVANT
Partagez sur :

Quatre interpellations ont eu lieu mercredi dans le cadre de l'enquête sur l'attaque de ce commissariat en 2014, près de Tours. 

Quatre interpellations ont eu lieu mercredi dans l'enquête sur l'attaque au nom de l'islam contre le commissariat de Joué-les-Tours, en 2014, a-t-on appris de source judiciaire. Les quatre suspects ont été placés en garde à vue pour association de malfaiteur en relation avec une entreprise terroriste.

Tours et Bordeaux comme lieu d'interpellation. Les suspects, âgés de 21 à 30 ans, ont été arrêtés dans le quartier de la Rabière à Tours et une troisième à Bordeaux par la Sous-direction antiterroriste (Sdat) avec le soutien du Raid. 

Des contacts téléphoniques avec le suspect. Selon nos informations, l'étude de la téléphonie a démontré que ces individus ont été en contact avec l'auteur de cette attaque, dans les jours qui ont précédé son passage à l'acte. Certains d'entre eux sont connus pour leurs liens avec la mouvance salafiste. Les enquêteurs cherchent à déterminer quels étaient la nature de ces échanges téléphoniques et leurs liens avec le suspect. 

Attaque au cri d'"Allah Akbar". Le 20 décembre 2014, un homme était entré dans le commissariat et avait blessé violemment, à l'arme blanche, trois policiers en criant "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand). Il avait été tué par les policiers qu'il avait agressés.