Je ne peux pas aller travailler en raison des grèves, que dois-je faire ?

  • A
  • A
Je ne peux pas aller travailler en raison des grèves, que dois-je faire ?
Me Roland Perez.
Partagez sur :

Me Roland Perez a détaillé les possibilités des salariés en cas d'impossibilité pour eux de se rendre sur leur lieu de travail.

Face à la multiplication des grèves et des blocages contre la loi Travail, certains salariés sont dans l'impossibilité de se rendre sur leur lieu de travail faute de moyens de transport ou de carburant. L'avocat Me Roland Perez est revenu, vendredi dans Le Grand Direct de l'Actu, sur les moyens pour les salariés de justifier leur absence auprès de leur employeur.

Comment justifier son absence ? Il faut justifier son absence après de son employeur en lui expliquant avoir tout fait pour pouvoir venir. Le plus simple est de "détailler à son employeur, son parcours, 'je prends tel métro, tel bus, tel train' et aujourd'hui je vous montre que en réalité je ne peux pas arriver à mon poste de travail", explique Me Roland Perez. "Il faut le faire par écrit car il est nécessaire d'informer et de justifier que vous êtes devant un événement insurmontable qui est quasiment un cas de force majeur", poursuit l'avocat. "Il n'est pas nécessaire d'avoir une attestation, simplement il faut écrire et décrire la situation. Il faut donner des faits précis".

Est-on payé en cas d'absence ? "Si vous avez tout fait pour essayer de venir, mais que vous ne venez pas quand même, vous perdez votre journée de salaire", explique Me Roland Perez. "Ce qu'il faut faire vraiment, c'est discuter avec votre employeur et lui dire 'j'ai des congés, je vais peut-être pouvoir les prendre en même temps. J'ai des RTT, je vais peut-être les prendre là'", détaille l'avocat. L'employeur est alors obligé d'accepter votre congé ou votre RTT. "Une autre solution est de comptabiliser, 'il y a huit jours d'absence, je vous propose de faire 30 minutes de plus chaque jour le mois prochain'", poursuit-t-il. "Il faut discuter, négocier avec votre employeur", insiste-t-il. Une dernière solution, prévue par le Code du Travail existe : "si votre travail le permet, l'employeur ne peut pas s'opposer à ce que vous puissiez travailler depuis chez vous en télétravail". 

Le cas d'un salarié non-gréviste qui ne peut pas accéder à son entreprise. Dans le cas des salariés non-grévistes qui ne pourraient pas accéder à l'entreprise en raison d'un blocus la situation est différente. "Si vous êtes à la disposition de l'entreprise, que vous avez indiqué que vous êtes à la disposition de l'employeur, que vous pouvez vous présenter à votre poste de travail mais que vous y êtes empêché par un piquet de grève ou par des salariés grévistes, là vous serez payé", rassure Me Perez.