Irma : Emmanuel Macron est arrivé à Pointe-à-Pitre

  • A
  • A
Irma : Emmanuel Macron est arrivé à Pointe-à-Pitre
Après une conférence de presse, Emmanuel Macron fera une reconnaissance aérienne au-dessus des îles françaises touchées par Irma.@ Capture d'écran
Partagez sur :

Le président de la République effectuera mardi après-midi une reconnaissance aérienne au-dessus de l'île de Saint-Martin, dévastée par l'ouragan Irma. 

Emmanuel Macron est arrivé mardi matin à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, d'où il se rendra à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy, dévastées par l'ouragan Irma. Il est accompagné des ministres de la Santé, Agnès Buzyn, et de l'Education, Jean-Michel Blanquer. De nombreux experts en assurance, en urbanisme et en construction l'accompagnent. Par ailleurs, quelque 12 tonnes de matériel ont été embarquées dans l'avion présidentiel.

Reconnaissance aérienne. L'avion du chef de l'Etat s'est posé peu avant 5h45 locale (11h45 en métropole) à l'aéroport de Pointe-à-Pitre Le Raizet. Emmanuel Macron doit assister à un premier point de situation à l'aéroport et donner un point-presse à 7h (13h en métropole). Puis il effectuera une reconnaissance aérienne au-dessus de Saint-Martin, où il doit ensuite rencontrer des sinistrés de l'ouragan, avant de se rendre à Saint-Barthélemy.

Visite prolongée mercredi ? Le chef de l'Etat pourrait prolonger sa visite dans les Antilles françaises mercredi. Plusieurs agendas ministériels mentionnent la tenue du Conseil des ministres jeudi à 16h, et non mercredi comme initialement programmé. S'il restait, Emmanuel Macron pourrait rencontrer des victimes de l'ouragan accueillies dans un hôpital de Pointe-à-Pitre.

10 morts dans les îles françaises. Irma a fait au moins dix morts et sept disparus dans les îles françaises, quatre dans la partie néerlandaise, selon le dernier bilan. Au total, 27 personnes sont mortes dans les Caraïbes. L'ouragan, rétrogradé en tempête tropicale par les météorologues américains, a fait deux victimes en Floride et dix à Cuba. Plusieurs membres de l'opposition ont critiqué la gestion par le gouvernement de cet ouragan et de ses conséquences.