Intrusion à la centrale de Cattenom : jusqu'à deux mois de prison ferme contre les militants de Greenpeace

  • A
  • A
Intrusion à la centrale de Cattenom : jusqu'à deux mois de prison ferme contre les militants de Greenpeace
Les militants ont été condamnés à des peines de cinq mois de prison avec sursis à deux mois ferme. @ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

En octobre, huit militants de Greenpeace s'étaient introduits dans la centrale nucléaire de Moselle.

Le tribunal correctionnel de Thionville a condamné mardi à des peines de cinq mois de prison avec sursis à deux mois ferme huit militants de Greenpeace qui s'étaient introduits dans la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle, en octobre ainsi qu'un responsable de l'ONG.

L'ONG a écopé de 20.000 euros d'amende. Greenpeace France, représentée par son directeur général, Jean-François Julliard, a écopé pour sa part d'une amende de 20.000 euros.