Intempéries : RER, circulation... situation compliquée à Paris

  • A
  • A
Intempéries : RER, circulation... situation compliquée à Paris
Le niveau de la Seine a atteint jeudi les 5,10 m, et devrait continuer à monter vendredi.@ AFP
Partagez sur :

Alors que la Seine a été placée en vigilance orange, les intempéries ont entraîné des perturbations sur le RER C et des voies ont été fermées à la circulation. 

Des images impressionnantes. À Paris, les intempéries ont entraîné une hausse importante du niveau de la Seine, noyant une partie des quais de la capitale. Jeudi après-midi, le fleuve est monté à 5,37 m et pourrait atteindre un pic à 6 m vendredi. La brigade fluviale de Paris multiplie les allers et retours sur la Seine ; pas sûr que ses zodiacs puissent encore passer sous les ponts de la capitale vendredi. 

Paris et sa petite couronne ont ainsi été placés en vigilance orange, jeudi après-midi. Même si on est loin de la crue de 1910 et que la situation reste gérable pour les autorités, des perturbations sont à signaler. Europe 1 fait le point :

Les infos à retenir : 

  • Paris est placé en vigilance orange

  • Des perturbations dans les transports : le RER C est fermé dans Paris depuis 16h et des voies ont été fermées à la circulation

  • Plusieurs lieux de la ville ont été fermés, dont plusieurs parcs. Le musée du Louvre sera fermé vendredi

  • Le RER C fermé dans Paris depuis 16h

L'ensemble des stations du RER C dans Paris ont fermé à partir de 16H. Transilien a dit ne pas être encore en mesure de préciser s'il y avait d'autres perturbations sur son réseau. Du côté de la RATP, "pour le moment, aucune répercussion liée aux intempéries" n'est à déplorer sur le trafic du métro parisien, a déclaré une porte-parole.

  • Des voies fermées à la circulation

La crue de la Seine "est importante" mais devrait rester inférieure à la crue centennale. Son niveau a atteint jeudi les 5,37 m. Le pic devrait être atteint vendredi, mais la décrue sera lente, a prévenu François Duquesne, directeur de Vigicrues. Conséquence : une partie des voies sur berge a été fermée à la circulation.

Voici la liste des voies fermées à la circulation, selon le site internet de la mairie de Paris :

-          La voie George Pompidou de Mazas au souterrain des Tuileries

-          Le tronçon allant du pont de Garigliano au pont de Bir Hakeim

-          La voie piétonne Pont-Royal Pont de l’Alma voie d’évitement Valhubert, sous le pont d’Austerlitz (rive gauche)

-          La zone sous le pont National 

-          Le Quai de Bercy dans le sens Voie Georges Pompidou/Autoroute A4. Une partie du tunnel est inondée et fermée à la circulation

  • Des parcs fermés, le Louvre et Orsay n'ouvriront pas vendredi

Plusieurs lieux de la capitale ont été fermés au public en raison du déclenchement du Plan de Protection contre les inondations (PPCI). Le nocturne du jeudi au musée d'Orsay a été annulé, et le musée restera fermé vendredi. De nombreux espaces verts sont également fermés au public, dont le Parc des Buttes Chaumonts (19e), le cimetière du Père Lachaise (20e), le Bois de Boulogne (16e) ou le Parc Kellermann (13e). La liste complète est disponible sur le site de la mairie de Paris, dont voici le lien

Le musée du Louvre sera lui aussi fermé vendredi pour permettre l'évacuation "à titre préventif" des œuvres conservées dans les réserves et menacées par la crue de la Seine. "L'objectif est de mettre à l'abri les œuvres situées dans les zones inondables en les déplaçant dans les étages supérieurs", a précisé le Louvre, qui a été placé en "alerte générale crue". Deux sites parisiens de la Bibliothèque nationale de France, François-Mitterrand et l'Arsenal, seront eux aussi fermés au public vendredi. 

  • Les bateaux-mouche à l'arrêt

La crue de la Seine constitue aussi un "coup dur" pour le tourisme fluvial à Paris et perturbe le transport de marchandises. En pleine haute saison touristique, les bateaux-mouche sont à l'arrêt. "C'est un coup dur commercialement, d'autant plus que la crue fait suite aux attentats qui avaient entraîné une baisse d'activité entre 30 et 50%" dans le secteur du tourisme fluvial à Paris, a déclaré Didier Léandri, le président du comité des armateurs fluviaux, sans pour autant chiffrer précisément les pertes pour le secteur.  

Outre le tourisme, le secteur du transport de marchandises subissait également le contrecoup de la fermeture de la Seine à la navigation. Des matériaux de construction, mais aussi des produits de la grande distribution, certains magasins Franprix (groupe Casino) ont en effet recours aux approvisionnements par voie fluviale en région parisienne.

  • Les lacs-réservoirs des affluents de la Seine arrivent à saturation

Les niveaux des lacs-réservoirs qui régulent trois des principaux affluents de la Seine (Aube, Marne, Yonne) continuent de monter à cause des intempéries. La situation est critique mais gérable, a expliqué jeudi Marc Vincent, directeur général des services techniques de Seine Grands Lacs, l'établissement public chargé de la gestion de ces bassins, lors d’un entretien accordé à l’Agence France Presse.

"La capacité totale des quatre lacs-réservoirs s'élève à 830 millions de m3 d'eau, dont 350 millions de m3 rien que pour le lac du Der. Actuellement nous sommes proches de la saturation mais il nous reste une marge de manœuvre d'environ 60 millions de m3 d'eau", a-t-il précisé.

Regardez notre diaporama >> Paris : les berges de la Seine sous l’eau