Inondations : "Il y a des gens qui ont tout perdu"

  • A
  • A
Partagez sur :

Si Paris a échappé au pire, le sud de l'Ile-de-France et la région Centre restent durement touchés samedi par la crue de la Seine, du Cher et de leurs affluents.

La Seine a amorcé une lente décrue samedi matin, mais la situation reste toujours tendue en amont du fleuve et dans le Centre, en particulier dans les départements de la Seine-et-Marne, de l’Essonne ou encore du Loir-et-Cher.  

"C’était les chutes du Niagara". À Huisseau-sur-Cosson, près du château de Chambord, on compte encore plus de deux mètres d’eau sur de vastes étendues. Les grilles de l’école ont presque entièrement disparues, et le courant charrie de nombreuses épaves. Hébétés, les habitants font un premier bilan ce samedi matin. "C’était les chutes du Niagara en miniature, tellement ça a coulé. On pouvait pas approcher", explique l’un d’eux à Europe 1.

Une quarantaine de maisons évacuées. En 24 heures l’eau est montée d’1m80. "Les maisons sont complètement inondés jusqu’au pignon. Il y a des gens qui ont tout perdu, et la maison menace de s’écrouler. Chez d’autres l’eau arrive au-dessus du plafond, donc il y aura tout à refaire. Ils ne sont pas près de récupérer leur maison", constate le maire Joel Debuigne. Une quarantaine d’habitations ont dû être évacuées à la hâte. Un entrepreneur du département voisin, venu refaire les routes, a perdu tout son matériel stockés au service technique.

Au terme d’une décrue qui s’annonce très lente, les sinistrés ne devraient pas pouvoir revenir chez eux avant mercredi.