Incendie d'un centre pour SDF : la mairie de Paris va se constituer partie civile

  • A
  • A
Incendie d'un centre pour SDF : la mairie de Paris va se constituer partie civile
La maire de paris a ssuré que les dégâts ne retarderont pas l'ouverture du centre prévue mi-novembre.@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

Un début d'incendie a touché lundi matin le futur centre d'hébergement pour SDF dans le 16e arrondissement de Paris, très contesté par une partie des riverains.

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé lundi que la ville allait se constituer partie civile, après qu'un début d'incendie a endommagé un futur centre d'hébergement pour SDF dans le 16e arrondissement de la capitale.

Des "actes lâches" pour Hidalgo. "La Ville de Paris va se constituer partie civile", a indiqué Anne Hidalgo dans un communiqué, notant que "les constats effectués ce matin [lundi, ndlr] laissent supposer une tentative d'incendie volontaire", et que les dégâts occasionnés "ne retarderont pas l'ouverture du lieu" prévue selon elle "à la mi-novembre". "Je condamne avec la plus grande fermeté les dégradations". "Ces actes lâches n'entament en rien ma détermination et celle de mon équipe à renforcer l'aide aux sans-abris à Paris. Nous allons continuer à développer des réponses à la fois solidaires, innovantes et partagées en faveur des personnes en situation de rue", a également déclaré Mme Hidalgo.

Une enquête ouverte. "Ce centre d'hébergement accueillera à partir de la mi-novembre 200 personnes sans-abris, dont la moitié sont des familles. Il contribuera au nécessaire effort de solidarité auquel tous les arrondissements de Paris sont tenus", a insisté la maire de paris. Une partie de la façade et un volet ont été noircis. Composé d'une série de modules en bois, le centre, de 196 mètres de long et 8 mètres de large, est installé dans l'Allée des Fortifications, en lisière du bois de Boulogne et à une centaine de mètres d'immeubles en pierre de taille du quartier. Le commissariat du XVIe arrondissement est chargé de l'affaire. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "dégradation volontaire par incendie", a-t-on appris de source judiciaire.