Ile-de-France : l'amende pour la non validation du passe Navigo généralisée

  • A
  • A
Ile-de-France : l'amende pour la non validation du passe Navigo généralisée
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Comme la RATP, la SNCF a décidé de mettre en place des amendes pour les usagers qui ne valident pas leur passe Navigo même s'il est chargé. 

Vous rechargez tous les mois votre passe Navigo afin d'être dans la légalité ? Une amende peut quand même vous frapper au porte-monnaie. Depuis la mi-janvier, la SNCF a en effet décidé de sanctionner la non validation des titres de transports avant de monter dans un RER ou un Transilien, rapporte le quotidien Le Parisien. En 2013, cette amende imposée par la RATP ne concernait que les utilisateurs du métro et du bus.

Jusqu'à 35 euros. Si vous utilisez le transilien ou le RER sans valider votre passe Navigo à l'entrée du quai, un contrôleur pourra vous infliger 5 euros d'amende, payable de suite. Il vous en coûtera 35 euros en cas de paiement différé. La validation doit devenir "un réflexe", explique au quotidien Michel Bendjiriou, responsable sûreté et lutte anti-fraude sur plusieurs lignes franciliennes. Après une campagne d'information lancée fin 2015, des flyers sont désormais distribués en gare afin de sensibiliser les usagers. 

Petit hic, la moitié des gares d'Ile-de-France ne sont pas pourvues de portiques de validation. Mais "les contrôleurs seront informés en temps réel du fonctionnement ou non des portiques dans les gares, ils ne verbaliseront pas les voyageurs qui ne pouvaient pas valider", avance Michel Bendjiriou qui se veut rassurant.

Améliorer le service. Mais pourquoi sanctionner des utilisateurs qui payent chaque mois 70 euros pour charger leur passe ? La direction du Transilien dit vouloir mieux connaître les habitudes des voyageurs, comme par exemple le nombre d'usagers par gare, les lignes les plus utilisées, les horaires d'affluence. L’initiative est privée comme un moyen ensuite d'améliorer le service proposé. Mais les contrôleurs ne se réjouissent pas forcément de la généralisation de cette amende. Certains syndicats regrettent en effet d'avoir à sanctionner des voyageurs "en règle"...