Il lance un appel au crowdfunding pour financer ses études

  • A
  • A
Il lance un appel au crowdfunding pour financer ses études
Valentin, 17 ans, espère financer ses études grâce à la générosité des internautes. @ Capture d'écran lepotcommun.fr
Partagez sur :

Un étudiant de 17 ans, originaire de la région nantaise, sollicite l'aide des internautes. 

Pour réaliser son rêve de devenir procureur de la République, un étudiant de la région nantaise en appelle à la générosité des internautes. Valentin, âgé de 17 ans, a lancé une cagnotte sur le site de financement participatif lepotcommun.fr. Le jeune homme, qui souffre d'un problème de santé, espère ainsi récolter suffisamment d'argent pour financer ses études en classe préparatoire en région parisienne. Europe 1 a rencontré l'étudiant.

"Ma mère ne peut pas financer mes études". Pour devenir procureur de la République, Valentin devra réussir la prestigieuse et très sélective école nationale de la magistrature, à Bordeaux. Pour augmenter ses chances de réussite, il étudiera deux ans en classe préparatoire à Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, avant de tenter le concours d'admission à Sciences Po. Mais ce fils d'ouvrier n'a pas les moyens de financer ses études. "Ma mère est ouvrière, et elle ne peut pas me financer mes études. J'ai des problèmes de santé qui ne me permettent pas de travailler, et c'est très handicapant", explique Valentin.

Déjà 500 euros récoltés. Bien qu'il bénéficie d'une bourse, les ressources du jeune homme restent toujours insuffisantes. "Je n'avais aucune solution et j'ai donc fait appel aux dons. Ça fait quatre semaines que je suis sur le site et j'ai récupéré 500 euros. C'est pour financer des achats de livres, de fournitures, tout ce qui est scolaire", détaille le jeune homme. Les sommes récoltés lui permettront également de payer son loyer, ou encore ses frais de transport.

"A 100% dans les études". La démarche de Valentin a en tout cas séduit les internautes. "Une dame m'a dit 'je n'ai pas pu financer les études de ma fille, aujourd'hui je peux, alors je contribue à votre projet'. Plein de gens envolent des messages comme ça, c'est très gentil. Alors je ne promets pas la réussite au concours, mais en tout cas j'essaye d'être à 100% dans les études, puisque l'argent ne vient pas de mon compte à moi". L'objectif de Valentin est de récolter 1.000 euros d'ici le 1er septembre. De quoi lui permettre, un jour, d'arpenter les tribunaux du pays.