Forcené abattu en Isère : : les gardes à vue des cinq policiers levées

  • A
  • A
Forcené abattu en Isère :  : les gardes à vue des cinq policiers levées
@ JEAN PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

Les cinq policiers placés en garde à vue, vendredi soir, après avoir abattu un forcené de 52 ans, à Echirolles, sont sortis de gardes à vue, a-t-on appris samedi après-midi. 

Les cinq fonctionnaires mis en garde à vue après avoir tué par balles un forcené, vendredi soir à Echirolles (Isère), ont vu leurs gardes à vue levées, samedi après-midi, et été laissés libres, d'après une information du Dauphiné Libéré, et dont Europe 1 a eu confirmation.

L'Inspection générale de la police a été saisie. "L’enquête pour homicide volontaire va se poursuivre sous le contrôle du parquet dans le cadre de la flagrance", indique au quotidien local Jean-Yves Coquillat, le procureur de la République de Grenoble. L'Inspection générale de la police a été saisie, a annoncé le parquet samedi. 

Vendredi soir, un homme âgé de 52 ans a été abattu par les forces de l'ordre dans cette commune iséroise. Selon les premiers éléments de l'enquête, le quinquagénaire, "excité" semble-t-il sous l'effet de l'alcool, aurait menacé les policiers avec une machette, puis avec une "arme sortie de derrière son dos". Ceux-ci ont alors fait feu avec "un fusil d'assaut et au moins un pistolet automatique", a précisé Jean-Yves Coquillat, confirmant une information du Dauphiné Libéré

Son fils  envisage de porter plainte. La victime "a reçu plusieurs projectiles dans le thorax et dans la tête" et une autopsie a été ordonnée "pour déterminer la trajectoire" des balles. Son fils, qui s'est exprimé samedi dans les colonnes du quotidien local, insiste sur les circonstances troubles dans lesquelles s'est déroulée l'intervention policière et envisage de porter plainte.