Hollande annonce une aide de l'État aux sinistrés des intempéries en Corse

  • A
  • A
Hollande annonce une aide de l'État aux sinistrés des intempéries en Corse
Ces aides seront versées par le Fonds d'indemnisation des calamités naturelles.@ PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

En déplacement en Haute-Corse, le chef de l'État a annoncé un soutien de plus de 12 millions d'euros aux sinistrés des intempéries de novembre dernier.

Le président François Hollande a exprimé jeudi à Furiani, en Haute-Corse, sa solidarité et un soutien de l'État de plus de 12 millions d'euros aux sinistrés des graves intempéries du 24 novembre dernier.

"Compassion" et aide de l'État. "Je suis là pour vous apporter, non seulement des paroles de compassion, de soutien", mais aussi l'aide de l'État après les "graves intempéries qui ont frappé la Haute-Corse", a déclaré François Hollande lors d'une réunion publique."En un mois, les dossiers ont été transmis à la commission interministérielle et près de cent communes ont été reconnues en (état de) catastrophe naturelle avant la fin de l'année 2016", a-t-il dit.

Plus de 12 millions d'euros. François Hollande en a profité pour défendre la fonction publique, ajoutant que "quand j'entends des critiques sur l'administration, sur les fonctionnaires, je me dis 'heureusement que nous avons un État, une administration, des fonctionnaires pour traiter ces sujets'". François Hollande a ainsi annoncé, "dans les tout prochains jours, plus de 500.000 euros d'aides exceptionnelles", en faveur des entreprises et une aide totale de "10 millions d'euros" au bénéfice des autres victimes, commerçants, agriculteurs et particuliers.

Ces aides seront versées par le Fonds d'indemnisation des calamités naturelles qui indemnise habituellement à hauteur de 30% des dégâts. François Hollande a précisé que ce pourcentage sera porté à 60% et même à 80% dans certains cas. "Une enveloppe exceptionnelle de 2 millions d'euros" (1,5 million pour la Haute-Corse et 500.000 euros pour la Corse-du-Sud) sera aussi débloquée, a-t-il ajouté.

Nouveaux équipements. Le chef de l'État a enfin annoncé la prochaine installation de nouveaux équipements, comme un radar spécialisé à Ajaccio, pour "mieux prévenir les événements climatiques".