Harcèlement scolaire : comment se défendre ?

  • A
  • A
Harcèlement scolaire : comment se défendre ?
AFP
Partagez sur :

Le harcèlement scolaire touche un élève sur 10. Mais pour lutter contre ce fléau, encore faut-il avoir les bons réflexes. 

Un élève sur dix sera, un jour, confronté au harcèlement scolaire. Et jeudi, pour la première fois, le sujet a été évoqué dans toutes les classes, de l'école primaire au lycée. Clip de prévention, nouveau numéro, site internet à destination des enseignants, des enfants et des parents, la ministre de l'Education nationale a annoncé la semaine dernière toute une série de mesures contre le harcèlement. Encore faut-il avoir les bons réflexes quand on en est victime, savoir reconnaître le moment où cela dérape, savoir à qui s'adresser.

A partir de quand commence le harcèlement ? Il n'est pas facile de poser des mots sur le harcèlement qu'on en soit victime ou témoin. Brimades, humiliations, insultes, on considère qu'il y a harcèlement dès lors que ces faits se répètent et s'inscrivent dans la durée. Sur le site Non au harcèlement, le ministère de l'Education nationale donne notamment des repères en adaptant ces conseils en fonction de l'âge de l'élève. Pour ceux de primaire, les mots employés sont volontairement simples. "Si, à l’école, tes camarades se moquent de toi, te donnent des surnoms méchants, rigolent quand tu participes en classe, te bousculent (…) Tu es victime de telles violences de façon répétée, cela s’appelle du harcèlement". Pour les collégiens ou lycéens, le cyberharcèlement, harcèlement par les réseaux sociaux ou par SMS, est évoqué.

Que faire si cela m'arrive ? Ne pas vouloir régler le problème soi-même. Si dans un premier temps, l'élève victime n'arrive pas à en parler à ses parents ou à quelqu'un de son établissement scolaire, il ou elle peut composer le numéro vert 30.20, en semaine de 9hà 18h. Si le harcèlement a lieu sur les réseaux sociaux, un numéro d'écoute spécifique est à disposition, le 0.800.200.000 Il faut penser à garder des preuves des messages d'insultes ou faire des captures d'écran des images qui ont pu être publiées sur Internet. Ensuite, il existe un certain nombre de personnes à qui vous pouvez en parler à l'école. Un adulte en qui vous avez confiance, un prof, un surveillant, l'infirmière du lycée, etc.

En primaire : 

conseils-primaire

Au collège ou lycée : 

conseils-college-1280

Comment est puni le harcèlement ? C'est un délit puni d'une peine de six mois de prison et 7.500 euros d'amende pour les mineurs de plus de 13 ans. L'utilisation d'Internet et l'âge de la victime (moins de 15 ans) constituent des circonstances aggravantes. La loi punit également les incitations au suicide.