Harcelée après la diffusion de son numéro à la télé

  • A
  • A
Harcelée après la diffusion de son numéro à la télé
Partagez sur :

La spectatrice d’une émission a dévoilé en direct le numéro d’une femme qui a ensuite reçu plus de 200 appels, parfois salaces.

Ca commence par une blague sur un plateau de télé à Paris, ça se termine par un dépôt de plainte dans l’Aude. A la fin de l’émission "Vous aurez le dernier mot", diffusée le 9 octobre sur France 2, une jeune spectatrice prend la parole face à la caméra, pour livrer les "derniers mots" de la soirée, comme le veut le principe du magazine culturel de Franz-Olivier Giesbert.

Le regard espiègle et le sourire taquin, faisant visiblement référence au dernier débat de l’émission, consacré au sexe, la jeune "Camille, 20 ans" lance aux téléspectateurs : "Si tu veux écrire ton histoire avec moi, c’est le 06 48…" A côté d’elle, au milieu du brouhaha et des applaudissements, un voisin s’exclame : "Et elle suce !"

Voici l’extrait de l’émission :

Immédiatement après la fin de l’émission, comme l’a révélé mardi L’indépendant.com, une femme de 29 ans habitant dans l’Aude a la mauvaise surprise de voir son téléphone sonner. "Il était minuit, et j'ai cru à une erreur, raconte cette mère de trois enfants au site internet. Ensuite, ça n'a plus arrêté. J'ai dit à mon copain : 'C'est pas possible, quelqu'un a balancé mon numéro !' "

Le lendemain matin, lorsqu’elle rallume son téléphone, la jeune femme découvre qu’elle a reçu plus de 200 appels et près de 150 textos, qu’elle a "tous gardés" et qui contiennent "des choses assez crues". Elle décide d’aller porter plainte à la gendarmerie pour "appels malveillants". Des appels qui reprennent de plus belle après la diffusion, au zapping de Canal +, de l’extrait de "Vous aurez le dernier mot"…

La boîte de production de l’émission de Franz-Olivier Giesbert, contactée par L’indépendant.com, s’excuse et explique le fond de l’histoire : "C'est une jeune fille qui a voulu faire une annonce, et qui s'est dégonflée au dernier moment. Elle a changé un des numéros de son portable, et c'est donc tombé sur cette jeune femme à qui nous présentons toutes nos excuses." Et qui risque de devoir changer de numéro.