Guyane : le pilote d'un scooter tué par balle près d'une gendarmerie

  • A
  • A
Guyane : le pilote d'un scooter tué par balle près d'une gendarmerie
@ XAVIER LEOTY / AFP
Partagez sur :

Les enquêteurs penchent, en l'état, pour l'hypothèse d'un braquage de scooter qui aurait mal tourné

Un jeune Guyanais de 20 ans a été tué par balle à la tête alors qu'il pilotait un scooter sur lequel avait pris place son frère, vendredi soir sur la commune de Matoury, près de Cayenne, a-t-on appris samedi de source judiciaire. Les deux frères auraient été pris pour cible par des occupants d'un véhicule se hissant à leur hauteur sur une portion de route très fréquentée près des bâtiments de la gendarmerie de Matoury, vers 20h45 locales vendredi (1h45 du matin samedi à Paris).

"Une personne paisible, insérée socialement". Suite au tir, le scooter et leurs deux passagers ont été déséquilibrés. L'un des occupants du véhicule est alors sorti pour s'emparer du deux-roues et prendre la fuite ainsi que le véhicule des agresseurs. Si l'un des frères, âgé d'une vingtaine d'années n'a pas été blessé mas se trouve "en état de choc" selon une source judiciaire, le pilote n'a pas survécu après avoir été atteint à la tête par le tir. Les enquêteurs penchent, en l'état, pour l'hypothèse d'un braquage de scooter qui aurait mal tourné : "nos premiers éléments concernant la victime font état d'une personne paisible, insérée socialement, qui avait un emploi", a déclaré samedi une source proche de l'enquête au site Guyaweb.

Le gouvernement appelé à l'aide. Dans un communiqué, le président de la collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, en a appelé samedi "au préfet et au gouvernement pour qu'enfin l'ampleur de nos difficultés soit prise en compte et que de véritables efforts soient menés pour lutter contre l'insécurité qui perdure sur notre territoire sous toutes ses formes" dans une période où plusieurs homicides ont été commis ces dernières semaines en Guyane.