Guyane : Hollande appelle à la fin des blocages

  • A
  • A
Guyane : Hollande appelle à la fin des blocages
"L'économie guyanaise ne doit pas être fragilisée plus longtemps" a écrit le chef de l'Etat aux parlementaires guyanais.@ STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Partagez sur :

Dans un courrier adressé aux élus, le chef de l'Etat se dit prêt à recevoir "à tout moment à Paris" les parlementaires guyanais.

Le président de la République François Hollande a appelé lundi à la fin des blocages en Guyane, se disant prêt à recevoir "à tout moment à Paris" les parlementaires guyanais pour "construire l'avenir de la Guyane", dans un courrier adressé à ces élus.

Des mesures "ambitieuses". "L'économie guyanaise ne doit pas être fragilisée plus longtemps", insiste le chef de l'Etat, qui souligne que les "propositions ambitieuses" demandées par le collectif qui pilote le mouvement social en Guyane depuis près de trois semaines méritent "un examen approfondi".

Blocage moins "total" lundi. La Guyane connaît depuis plus de deux semaines un mouvement social marqué par des revendications sécuritaires, sanitaires et éducatives. Une "grève générale illimitée" a été décrétée le 25 mars, paralysant l'activité économique. Le blocage du port de Cayenne provoque des pénuries, notamment de produits frais. Mais la Guyane vit lundi un blocage moins "total" que prévu, le collectif "Pou La Gwiyann dékolé", qui pilote le mouvement social agitant la département depuis bientôt trois semaines, ayant décidé d'assouplir la mesure, très critiquée au sein de la population.