Guyane : Bernard Cazeneuve annonce la mise en place d'un "groupe de suivi" du plan gouvernemental

  • A
  • A
Guyane : Bernard Cazeneuve annonce la mise en place d'un "groupe de suivi" du plan gouvernemental
Le groupe de suivi mis en place veillera également à s'assurer, "en transparence, que les décisions sont mises en oeuvre sur le terrain".@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

Dans un entretien au journal "France-Guyane", le Premier ministre a annoncé mercredi la mise en place d'un "groupe de suivi" afin de "poursuivre les discussions".

Un "groupe de suivi" va être mis en place en Guyane pour "poursuivre les discussions" sur le plan d'aide proposé par le gouvernement et s'assurer de sa "mise en oeuvre", a annoncé mercredi Bernard Cazeneuve dans un entretien au journal France-Guyane.

"Des réponses seront apportées à chaque demande". "Nous travaillons sur l'ensemble des revendications d'urgence transmises ces derniers jours, y compris après le départ des ministres. Des réponses seront apportées à chaque demande, je m'y suis engagé. C'est pourquoi je vous annonce qu'un groupe de suivi partenarial va être mis en place, pour poursuivre les discussions et s'assurer, en transparence, que les décisions sont mises en oeuvre sur le terrain", déclare le chef du gouvernement au quotidien régional.

"Les échanges continuent et continueront". Critiqué sur place par les manifestants pour avoir qualifié lundi d'"irréalistes" les exigences financières de ceux qui, à Paris comme à Cayenne, "réclament des milliards", Bernard Cazeneuve assure mercredi ne pas être bloqué sur "un document". "J'ai toujours indiqué que le dialogue devait se poursuivre", répond-il quand on lui demande s'il est prêt à "faire évoluer" ce plan. "Les échanges continuent et continueront, sur la base de projets sérieux et crédibles. On voit bien que dans le domaine de l'éducation ou de la santé les besoins sont réels, ne serait-ce que pour répondre à la démographie du territoire. Je ne suis donc pas bloqué sur un document mais je veux avancer et construire", poursuit le Premier ministre.


500 millions d'euros serviront à la collectivité locale

La ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, a précisé mercredi qu'une aide de 500 millions d'euros était prévue pour la collectivité territoriale de Guyane, sur le plan d'urgence d'un milliard d'euros annoncé samedi et présenté en Conseil des ministres. "Nous avons présenté un plan d'urgence de plus d'un milliard d'euros", a rappelé la ministre sur le perron de l'Elysée à l'issue du Conseil des ministres. "Nous avons aussi décidé - c'est l'objet d'une précision sur le plan d'un milliard - d'aider la collectivité territoriale à hauteur de 500 millions d'euros parce que, aider cette collectivité territoriale de Guyane, c'est aussi soutenir sa capacité d'investir et donc la commande publique, et donc de structurer ce territoire", a déclaré la ministre.