Guyane : 48 heures de négociations intenses pour les ministres

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les ministres de l'Intérieur et des Outre-mer, arrivés mercredi en Guyane, tentent de trouver une issue à la crise paralysant le territoire français depuis une semaine.

Matthias Fekl, le ministre de l'Intérieur et Ericka Bareigts, la ministre des Outre-mer, sont arrivés mercredi soir à Cayenne. Le gouvernement espère désamorcer la crise en Guyane, paralysée par une grève générale depuis une semaine.

Des ateliers thématiques. Jeudi, les ministres vont entendre l'ensemble des représentants guyanais, le collectif des 500 frères, les maires des communes du département, les autorités religieuses, les élus des chambres de commerce, d'agriculture et des métiers. Les questions de sécurité, d'emploi, d'éducation doivent être abordées sous forme d'ateliers thématiques.

"Des réponses concrètes". "Il est important pour nous de faire ces rencontres pour être dans la réponse très concrète", a expliqué mercredi Ericka Bareigts. "Il y a aussi ce souhait d'avoir des réponses sur des sujets à long terme : comment chacun voit ce territoire guyanais à dix ou quinze ans. Ce point de méthode est très important", a-t-elle assuré.

Une réunion reportée. Pour autant, la partie n'est pas gagnée d'avance pour les ministres. Mercredi soir, la réunion prévue avec des collectifs et des élus a déjà été reportée. L'accueil de la délégation en préfecture a également été perturbée par des manifestants. Or le temps presse. Les ministres n'ont que 48 heures pour parvenir à un accord.