Guadeloupe : quatre ans ferme pour un surveillant qui introduisait de la drogue en prison

  • A
  • A
Guadeloupe : quatre ans ferme pour un surveillant qui introduisait de la drogue en prison
Le surveillant fournissait de la drogue à un détenu de la prison de Baie-Mahault@ HELENE VALENZUELA / AFP
Partagez sur :

Le surveillant a été interpellé en septembre avec "de l'herbe de cannabis, quelques grammes de cocaïne, trois litres de rhum, de la résine et une carte Sim", il a été condamné à quatre ans de prison ferme lundi.

Trois hommes, dont un surveillant de prison, ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre, lundi, pour avoir introduit des substances interdites, comme de la drogue, dans l'enceinte de l'établissement pénitentiaire de Baie-Mahault (centre de la Guadeloupe), a indiqué le parquet.

Cannabis, cocaïne, rhum et carte Sim. Le surveillant de prison, âgé d'une cinquantaine d'années, a été condamné à quatre ans de prison ferme et interdiction d'exercer une fonction publique. Il avait été interpellé sur son lieu de travail, le 30 septembre 2017, avec "de l'herbe de cannabis, quelques grammes de cocaïne, trois litres de rhum, de la résine et une carte Sim", a indiqué Xavier Bonhomme, procureur de la République de Pointe-à-Pitre. Ces marchandises étaient destinées à "du personnel et des détenus".

Quatre ans de prison. Les faits s'étalent "sur plusieurs semaines à partir de fin juin". Durant "plusieurs mois", les enquêteurs avaient procédé à des écoutes téléphoniques et des auditions, aboutissant à l'interpellation en flagrant délit du surveillant. Un détenu "auquel il remettait les marchandises" a écopé de quatre ans de prison. Un troisième homme, "qui le fournissait" a été condamné à un an de prison avec sursis. Aucun appel n'avait été formulé mardi.