Guadeloupe : le meurtrier présumé du jeune Yoan transféré en Martinique

  • A
  • A
Guadeloupe : le meurtrier présumé du jeune Yoan transféré en Martinique
Le jeune homme a été transféré lundi à la prison de Ducos en Martinique.@ JEAN-RICHARD ALAIN / AFP
Partagez sur :

L'adolescent de 15 ans qui a avoué avoir tué un lycéen du même âge en Guadeloupe a été transféré lundi dans une prison martiniquaise.

L'adolescent qui a reconnu le meurtre du jeune Yoan, tué le 13 septembre à la sortie des cours aux Abymes, en Guadeloupe, a été transféré lundi à la prison de Ducos en Martinique, a-t-on appris mardi du procureur de la République de Pointe-à-Pitre.

Pour sa protection et pour "apaiser l'ordre public". Ce transfert a été "envisagé dès ce week-end, mais n'était pas possible pour des raisons administratives" et il a été "autorisé lundi par le magistrat instructeur", autant pour la "protection de l'intéressé" que pour une question "d'apaisement de l'ordre public", a précisé le procureur Xavier Bonhomme, confirmant une information de médias locaux. Il a précisé que "rien de particulier" ne s'était produit dans le quartier des mineurs du centre pénitentiaire de Baie-Mahault depuis l'incarcération de ce jeune, samedi.

La Guadeloupe en émoi. Âgé de 15 ans et demi, le jeune garçon a avoué avoir porté des coups de couteau à Yoan Equinoxe, lycéen de 15 ans, dont il aurait tenté de voler le téléphone portable, le 13 septembre. La victime, touchée par "sept ou huit coups", dont "au moins deux mortels" était rapidement décédée sur place. Son meurtrier présumé avait été retrouvé après deux jours de recherches. Cette affaire a ému toute la Guadeloupe, provoquant une marche blanche des lycéens mercredi, l'annonce de l'envoi de 70 gendarmes en renfort, arrivés dimanche, et une nouvelle réunion autour du préfet sur les questions de sécurité, lundi. Un collectif appelle par ailleurs à une nouvelle marche contre la violence mercredi à Pointe-à-Pitre.