Grippe aviaire : le nombre de cas continue de progresser dans le Sud-Ouest

  • A
  • A
Grippe aviaire : le nombre de cas continue de progresser dans le Sud-Ouest
Le ministère a publié une série de dérogations au Journal officiel permettant le maintien de labels à des produits type "foie gras du Sud-Ouest" dont les cahiers des charges imposent d'ordinaire que les animaux soient élevés en plein air@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Le ministère de l'Agriculture a publié une série de dérogations au Journal officiel permettant le maintien de labels à des produits type "foie gras du Sud-Ouest".

Le nombre de cas de grippe aviaire H5N8 continue de progresser en France, avec 75 foyers recensés dans le Sud-Ouest, essentiellement dans des élevages de canards, l'influenza atteignant aussi quelques basses-cours familiales, a indiqué vendredi le ministère de l'Agriculture. Devant l'avancée de l'épidémie, les obligations de confinement à l'intérieur des volailles pour éviter la propagation du virus via les oiseaux migrateurs sauvages ont été rappelées et/ou renforcées par certains préfets dans les départements touchés.

Dérogations pour le maintien de labels. Par ailleurs, le ministère a publié une série de dérogations au Journal officiel permettant le maintien de labels à des produits type "foie gras du Sud-Ouest" dont les cahiers des charges imposent d'ordinaire que les animaux soient élevés en plein air. Ces dérogations exceptionnelles "permettent de conserver les labels" de qualité ou de provenance géographique, "tout en se conformant aux mesures de biosécurité obligatoires en raison de l'influenza" comme le confinement obligatoire, dit-on au ministère.

Depuis mardi, le site internet du ministère de l'Agriculture a recensé 23 nouveaux foyers de grippe aviaire H5N8 en France, portant à 75 le nombre total de foyers décelés. Ils sont localisés dans sept départements du Sud-Ouest: les Landes (10 foyers, +7 depuis le 27 décembre), le Tarn (8 foyers, pas d'évolution), le Gers (39 foyers, +11), le Lot-et-Garonne (7, +1), les Pyrénées-Atlantiques (2, pas d'évolution), les Hautes-Pyrénées (7, +4), et l'Aveyron (2, pas d'évolution).

Les Landes, touchées pour la première fois. Le 29 décembre, pour la première fois dans les Landes, un foyer a été confirmé dans une basse-cour de 15 poules à Duhort-Bachen. La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a rappelé que tous les mouvements et rassemblements de volailles (foires, marchés, expositions) étaient "interdits". 

Le transport d'oiseaux vivants, y compris à l'abattoir, ainsi que de fumiers et lisiers dans les zones concernées l'est aussi ainsi que la chasse aux gibiers à plume et leur lâcher. De même, les volailles de basse-cour doivent "impérativement être confinées dans les bâtiments ou des enclos avec pose de filets sur le dessus" pour éviter tout contact avec des oiseaux sauvages ou d'élevage. Dans la faune sauvage, le nombre de cas recensés est toujours de cinq, situés dans le Pas-de-Calais (1), la Haute-Savoie (2), le Tarn (1) et la Manche (1).