Grenoble : annulation des partiels pour plus de 400 étudiants

  • A
  • A
Grenoble : annulation des partiels pour plus de 400 étudiants
Des bloqueurs ont décidé d'empêcher la tenue d'un examen mercredi à Grenoble (image d'illustration).@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Des bloqueurs ont empêché mercredi quelque 400 étudiants de passer un examen à Grenoble, en raison de la forte présence policière sur le campus.

Les examens de plus de 400 étudiants ont été annulés mercredi à l'Université de Grenoble Alpes (UGA), alors que des opposants à la réforme bloquaient l'accès au bâtiment, a appris l'AFP de source concordantes. Une "soixantaine" de bloqueurs étaient présents avant 07h devant le lieu des partiels de Sciences humaines et sociales, selon un communiqué de la direction de l'UGA. Un vote "spontané" de 250 étudiants devant plancher s'est exprimé "en faveur du maintien des examens" et "leurs professeurs ont aussi pris l'initiative d'accompagner cette décision". "Les bloqueurs ont décidé de maintenir le blocage", a regretté la direction.

Sous présence policière. Pour un membre du syndicat étudiant Unef, le scénario de l'annulation est différent : "Des professeurs, choqués des violences policières de lundi, ont estimé que les partiels ne pouvaient pas se tenir sous présence policière et ont refusé de surveiller leurs épreuves". Entre une vingtaine et une trentaine de CRS et policiers de la BAC étaient présents, "en réserve", mercredi matin, "et ils ne sont pas intervenus", a fait savoir la police. L'étudiant interpellé après les affrontements de lundi est sorti de garde à vue et fait l'objet d'une convocation devant le tribunal de Grenoble le 27 septembre pour violence sur agent de la force publique, a-t-on précisé de même source.


A Lyon 2, pas d'examen le jour de la finale de l'Europa League. Les examens à l'université Lumière-Lyon 2, où les cours sont suspendus depuis un mois en raison des blocages, se tiendront "comme prévu" du 14 au 25 mai, excepté le 16 mai, jour de la finale de l'Europa League. "Les partiels s'étalent du 14 au 25, comme prévu, et ne seront pas délocalisés", a déclaré la direction de la communication de l'université, en précisant qu'aucun examen ne se tiendrait le 16 mai "du fait de la sur-occupation des forces de l'ordre". Ce soir-là a lieu au Groupama Stadium près de Lyon la finale de l'Europa League entre l'Atlético Madrid et l'Olympique de Marseille, qui nécessite le déploiement d'un important dispositif de sécurité. Les examens initialement prévus le 16 seront "ventilés la semaine suivante" et possiblement le samedi 19 pour les étudiants en licence de sciences politiques.