Fusillade à Grasse : l'un des deux frères placés en garde à vue a-t-il influencé le tireur ?

  • A
  • A
Partagez sur :

L'adolescent, dont s'était rapproché Killian deux ans auparavant, était fasciné par un lycéen américain qui avait tué trois personnes en 2012.

Le tireur de Grasse avait-il un complice ? Le tireur et des frères jumeaux sont toujours en garde à vue samedi matin. L'un des deux intéresse particulièrement les enquêteurs. C'est l'ami d’enfance du tireur et il semble avoir joué un rôle important dans la fascination du jeune homme pour les tueries américaines.

Un adolescent fasciné par les tueries de masse. "C'est ce garçon qui l'a influencé", voilà ce qu'affirment plusieurs des anciens camarades du tireur. L'un deux raconte même avoir pris ses distances tant il l'avait vu changer d'un seul coup au collège, deux ans plus tôt, en fréquentant ce nouvel ami. Un jeune homme qui parlait du diable, admirait Hitler, s'habillait en noir et tenait, à 14 ans, des propos ouvertement racistes. Cet adolescent était également fasciné par les tueurs de masse.

Comme photo de profil Facebook : celle du tueur américain. Un tueur en particulier l'intéressait, T.J. Lane, un lycéen américain de 17 ans qui avait ouvert le feu dans son lycée de l'Ohio en 2012 et tué trois adolescents. Il avait même cherché à lui écrire en prison, rapporte un internaute qui tient un blog sur les tueurs en série. Le jeune homme l'avait contacté pour lui poser des questions sur le tueur en question.

"Il avait même pour photo de profil Facebook, une photo de ce fameux tueur de masse et il avait cherché à le contacter, à lui écrire. Il m'avait demandé des conseils sur la position qu'il devait adopter pour l'approcher et si j'avais une adresse. Sa lettre lui est revenue parce qu'il avait inclus un dessin qui visiblement était violent donc sa lettre lui avait été retournée. Il semblait se focaliser sur lui."

Encore quelques heures pour évaluer l'influence de l'adolescent sur le tireur. Ce tueur qui le fascinait tant avait-il servi d'exemple ? Quel rôle a joué cet adolescent, qui n'allait plus au lycée, sur le passage à l'acte de son ami ? Était-il présent jeudi midi ? L'a-t-il aidé pour faire entrer les armes par exemple ? Les enquêteurs vont devoir répondre à toutes ces questions dans les heures qui viennent.