Fêtes de fin d'année : explosion des transactions par carte bleue

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le mois de décembre a été celui de tous les records pour les achats par carte bleue. La raison ? L'essor du paiement sans contact et des achats en ligne.

À 24h du réveillon de Noël, les cartes bleues vont chauffer vendredi. Si le Père Noël s'occupe de tout pour les enfants, les grands aussi tiennent à se faire des cadeaux et nombreux sont ceux qui s'y prennent à la dernière minute. Tout comme pour la préparation du dîner de Noël pendant laquelle il manque toujours une motte de beurre ou encore la bouteille de champagne. La veille du réveillon, il devrait y avoir encore un pic d'achats réglés par carte bancaire.

Une hausse moyenne de 5,6% des transactions par carte. Depuis le début du mois de décembre, il y a eu 40 millions de paiements par carte bancaire chaque samedi, contre 35 millions il y a deux ans, selon une étude du Groupement Cartes Bancaires dévoilée par Les Échos mercredi. Cela ne signifie pas pour autant que les Français ont dépensé plus mais qu'ils ont plus souvent réglé par carte bancaire. Un record a même été battu le 3 décembre dernier avec pas moins de 42,6 millions de transactions enregistrées. 

L'essor du paiement sans contact. Vendredi encore, le record ne devrait pas être très loin notamment grâce à l'essor du paiement sans contact. Ce règlement qui permet de payer des achats inférieurs à 20 euros en posant seulement sa carte sur le terminal simplifie bien les choses, le code secret n'est même pas nécessaire. Il a donc un avantage et pas des moindres : il est ultra rapide. 20% des achats de moins de 20 euros se font désormais grâce à ce paiement sans contact, contre 10 à 12% il y a un an.

Du chèque aux achats en ligne. Les paiements par carte bancaire sont aussi plus nombreux car les achats sur Internet le sont aussi. Au deuxième trimestre, le nombre d'achats virtuels a fait un bond de 21 %, passant à 230 millions d'euros. Mais le chèque n'est pas en voie de disparition pour autant. La France est de très loin le pays européen qui y a le plus souvent recours avec plus de 2 milliards d'achats réglés avec un papier signé par an.