Fessenheim : l'unité de production n°1 en arrêt depuis mercredi

  • A
  • A
Fessenheim : l'unité de production n°1 en arrêt depuis mercredi
L'unité de production n°1 a été mise à l'arrêt mercredi à cause d'un capteur de pression défaillant.@ AFP
Partagez sur :

Au début de l'arrêt, EDF avait prévenu que celui-ci était "sans conséquence sur la sûreté et l'environnement".

L'unité de production n°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, a été mise à l'arrêt mercredi à cause d'un capteur de pression défaillant, qui a conduit les équipes à arrêter le réacteur, a-t-on appris auprès de la centrale. "Ce capteur de pression défaillant dans la partie nucléaire a affiché une donnée erronée, qui a isolé un circuit. Suivant les procédures, nous avons mis le réacteur à l'arrêt", a précisé Christine Tousch, à la communication de Fessenheim. 

Le réacteur ne redémarrera pas avant le 24 mai. Il était prévu que le réacteur soit arrêté bientôt pour "des travaux de maintenance mineurs dans la salle des machines, la partie non nucléaire de l'installation", a-t-elle ajouté. La mise à l'arrêt non prévue a donc été mise à profit pour avancer ces travaux, et le réacteur ne redémarrera pas avant le 24 mai, selon le site RTE.

"Sans conséquence sur la sûreté". Au début de l'arrêt, EDF avait prévenu que celui-ci, "sans conséquence sur la sûreté et l'environnement" selon lui, "pourrait occasionner des panaches de vapeur d'eau non radioactive, visibles au-dessus de la centrale". L'unité n°2 est en fonctionnement et alimente le réseau électrique national, est-il aussi précisé.

Fermeture décalée de Fessenheim. En septembre dernier, François Hollande avait déclaré que Fessenheim, en service depuis 1977, ne fermerait pas en 2016 comme prévu, et contrairement à l'une de ses promesses électorales de 2012, en raison du retard pris par le chantier de construction du réacteur nucléaire EPR de Flamanville.