Facebook, Twitter : un jeune sur trois est "ami" avec ses parents

  • A
  • A
Facebook, Twitter : un jeune sur trois est "ami" avec ses parents
adolescent portable internet@ AFP
Partagez sur :

LIKE LIKE - Dans le reste de la population, la proportion est d'une personne sur quatre. 

Etre ami avec papa ou maman sur Facebook, Twitter ou Instagram ? Le débat est vieux comme les réseaux sociaux. Un sondage CSA rendu public mardi montre en tout cas que les 18-24 ans sont plus d'un sur trois à être ami avec un de leur parent.

Davantage que la moyenne. Sur Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat... 34% des 18-24 ans sont amis ou en relation avec au moins un parent, soit plus d'un sur trois, établit ce sondage paru dans Metronews. Contrairement à ce que l'on pourrait attendre, c'est davantage que la moyenne des personnes interrogées tous âges confondus. Ainsi, 26% de la population totale, soit à peine plus d'une personne sur quatre, est ami avec l'un de ses parents sur un réseau social, selon le sondage CSA diffusé mardi.

Les filles plus facilement "amies" avec maman. Enseignement amusant de ce sondage :les filles sont davantage en contact avec leurs parents que les garçons (37% contre 32%). Cette proximité connectée des filles est particulièrement vraie avec leur mère : 29% des demoiselles comptent ainsi  leur mère parmi leurs amis.  Les garçons eux privilégient le contact avec leur père (27% sont "amis" avec celui-ci contre 23% de garçons "amis" avec leur mère).

Amis, pourquoi faire ? Qu'est-ce qui motivent parents et jeunes à être "amis" sur les réseaux sociaux ? Six sondés sur dix aiment partager leurs photos, leurs coups de cœur ou leurs émotions, 14% jugent que cela leur permet de mieux se connaître. Pour deux personnes sur dix (20%), par contre, cette relation internaute s'avère utile... pour se surveiller.

Davantage de discussion sur la sexualité. Enfin, l'enquête révèle que si la sexualité reste un tabou dans les discussions parents-enfants, les jeunes femmes demandent plus facilement conseil à leur mère lorsqu'elles sont en relation avec celle-ci sur les réseaux sociaux : ainsi, près d'une jeune femme sur quatre, lorsqu'elle est "amie" avec sa mère, a déjà parlé de sexe avec elle.