Expulsé de chez lui, il vivait dans sa voiture avec ses 13 chats

  • A
  • A
Expulsé de chez lui, il vivait dans sa voiture avec ses 13 chats
IMAGE D'ILLUSTRATION @ AFP
Partagez sur :

La Fondation Brigitte Bardot a pris en charge les félins samedi, le temps que l'homme puisse retrouver du travail et un appartement.

Un homme de cinquante ans, expulsé de son appartement en août, vit depuis dans sa voiture, garée dans le parking d'un centre commercial de Massy, dans l'Essonne. Et jusqu'à samedi, il n'y vivait pas seul, puisqu'il y était accompagné de ses 13 chats, relate dimanche Le Parisien

"La Fondation Brigitte Bardot lui a porté secours ce samedi [...] L’opération de sauvetage n’a duré que quelques minutes, malgré certains chats cachés sous les sièges de la voiture. Henri, qui les connaît, a réussi à tous les attraper et à les placer dans les cages pour permettre aux membres de la fondation de les conduire chez le vétérinaire pour un check-up avant d’être placés dans le même refuge, sans être séparés", raconte le quotidien.

"Je me suis retrouvé avec 13 chats". L'association avait été mise en alerte après que des internautes aient relayé la situation du quinquagénaire et de ses animaux sur les réseaux sociaux. "Tout a démarré en 2010, raconte Henri. Je n’avais alors que trois chats, je vivais à Bagneux dans les Hauts-de-Seine. Mon père est tombé malade, Alzheimer, Parkinson… J’ai dû m’en occuper de plus en plus, au point de perdre mon CDI car je m’absentais trop souvent, puis mes postes d’intérimaire. J’étais tout le temps à l’hôpital, les chats ont vécu leur vie, il y a eu des portées... et je me suis retrouvé avec 13 chats", raconte le quinquagénaire au Parisien

Après le décès de son père, Henri, en situation financière délicate, a été expulsé de son appartement en août. Plusieurs voisins se plaignaient des "nuisances olfactives et sonores" occasionnées par les chats. Maintenant que Many, Omlet, Winy, Pikatchou, Asmatic, Freddy, Jade, Câline, Valérie, Foly, Mimosa, Tirbouchon et Junior sont en sécurité, l'homme va désormais s'atteler à la recherche d'un toit et d'un travail. Accompagné par les services sociaux, il se donne "le temps qu'il faudra" avant de récupérer ses 13 compagnons.