Exposition universelle : Valls lance une "concertation", candidature française encore incertaine

  • A
  • A
Exposition universelle : Valls lance une "concertation", candidature française encore incertaine
@ AFP
Partagez sur :

Manuel Valls a annoncé vendredi avoir lancé une "concertation" afin de régler tout "problème de gouvernance" de l'éventuelle candidature de la France à l'Exposition universelle 2025.

Manuel Valls a annoncé vendredi avoir lancé une "concertation" afin de régler tout "problème de gouvernance" de l'éventuelle candidature de la France à l'Exposition universelle 2025, indiquant que la décision de l'exécutif sur la candidature interviendrait "dans les prochaines semaines".

Une décision dans les prochaines semaines. "Nous prendrons avec le chef de l'Etat en ce qui concerne l'Exposition universelle notre décision dans les prochaines semaines", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse avec la maire de Paris Anne Hidalgo suivant un déplacement consacré au logement social. François Hollande s'était pourtant montré affirmatif, dès novembre 2014, en déclarant sur TF1: "Oui, la France va déposer sa candidature pour l'Exposition universelle."

"Mettre tout le monde à bord". "C'est vrai qu'une candidature de la France enverrait en soi un signe positif. Parce que l'Exposition universelle, c'est un formidable moyen de dire là aussi encore l'ambition de la France, de montrer notre capacité à accueillir un événement mondial", a souligné Manuel Valls vendredi. "Mais pour que la candidature soit gagnante, tous les acteurs (association ExpoFrance 2025, Ville de Paris, Région, Métropole, Etat) doivent pouvoir travailler ensemble, tous", a-t-il plaidé. Le Premier ministre a demandé à l'ancien patron de l'OMC (Organisation mondiale du Commerce) Pascal Lamy, délégué interministériel chargé de préparer cette candidature, de lui présenter "un schéma de gouvernance pour mettre tout le monde à bord". "La solution qu'il définira sera proposée à tous les acteurs. Et c'est à l'issue de cette concertation que nous prendrons avec le président de la République la décision" sur la candidature, a indiqué Manuel Valls.

Les informations d'Europe 1. A son côté, Anne Hidalgo a confirmé s'être "ouverte" à François Hollande et Manuel Valls de critiques sur la "gouvernance" de la candidature. Selon Europe 1, la maire de Paris a plaidé pour l'abandon de la candidature à l'Exposition universelle pour maximiser les chances de Paris pour les jeux Olympiques de 2024. Ce que l'édile n'a pas confirmé vendredi. "Je pense et j'ai eu l'occasion de m'en ouvrir effectivement au président de la République et au Premier ministre, qu'il y a un sujet de gouvernance qu'il nous faut trouver. Parce qu'une expo, ça engage le pays, ce n'est pas une ville qui la porte et pour se donner toutes les chances de réussir (...) il faut une gouvernance dans laquelle chacune et chacun se retrouve et qui soit efficace", a-t-elle dit.