Expo : Barbie fait son show aux Arts Déco

  • A
  • A
Expo : Barbie fait son show aux Arts Déco
@ MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Partagez sur :

Blonde et icône à la fois, la pin-up en plastique entre au musée des Arts Décoratifs, où elle est exposée jusqu'au 18 septembre.

EN IMAGES

C'est la poupée la plus célèbre du monde, et sans doute aussi la plus critiquée, pour ses mensurations improbables et son inatteignable perfection. Barbie se dévoile dans une exposition inédite à Paris qui raconte l'histoire de cette icône de beauté de 29 centimètres. L'exposition se tient au Musée des Arts Décoratifs jusqu'au 18 septembre

1bis

Plus de 700 poupées exposées. "Barbie est bien plus qu'un simple jouet, elle est un personnage emblématique de notre culture et de notre société", explique Anne Monier, commissaire de l'exposition, la première de cette ampleur dans un musée français. Avec ses cheveux blond platine, ses jambes interminables et sa poitrine généreuse, Barbie s'est distinguée dès sa naissance, il y a 57 ans, par sa ressemblance avec une jeune femme adulte, une révolution dans le monde des poupons qui régnaient jusqu'alors en maître dans les coffres à jouets. 

2

Le cap du milliard de Barbies vendues atteint en 1997. Oeuvre de l'américaine Ruth Handler, épouse du cofondateur de la société Mattel, qui lui donna le prénom de sa fille Barbara, elle fit sa première apparition publique le 9 mars 1959, à la foire du jouet de New York, avant de connaître un immense succès commercial, d'abord aux Etats-Unis puis en Europe. Le cap du milliard de Barbie vendues dans le monde a été franchi dans le monde en 1997. 

1

Barbie, une poupée bourrée de stéréotypes ? Cette gloire planétaire va apporter à Barbie son lot de controverses, ses détracteurs lui reprochant de renvoyer une image trop stéréotypée de la femme, européenne, blonde et mince. Au fil des années, la reine des poupées a élargi la palette de ses compétences, des plus classiques aux plus insolites : top modèle, mais aussi astronaute (elle a posé le pied sur la Lune avant Neil Armstrong !), présidente des Etats-Unisou dernièrement chef d'entreprise

4

27 teints de peau, 22 couleurs d'yeux et 24 coiffures. "La Barbie idéalisée, un peu trop parfaite, a sans doute existé à une certaine époque mais elle appartient aujourd'hui au passé", assure Robert Best, designer en chef chez Mattel. Témoin de cette volonté, les trois nouvelles versions lancées par la marque en début d'année : la grande, la petite, et surtout la ronde, une Barbie potelée, tout en courbes, qui s'éloigne de la poupée d'origine pour s'approcher de Madame Tout Le Monde. 

5

L'arrivée des trois nouvelles silhouettes a été célébrée par l'hebdomadaire américain Time qui mis Barbie en couverture en janvier avec cette question, posée par la poupée elle-même : "A présent, peut-on arrêter de parler de mon corps ?"