Et la ville la plus embouteillée de France est...

  • A
  • A
Et la ville la plus embouteillée de France est...
Des embouteillages. Image d'illustration.@ PIERRE ANDRIEU / AFP
Partagez sur :

Paris occupe sans surprise la première place du classement, derrière Lyon où le trafic s'est fluidifié en 2015. 

Les Français ont passé moins de temps dans les embouteillages en 2015 : 28 heures en moyenne, au lieu de 29 heures en 2014. Mais tout le monde n'est pas à égalité face à cette bonne nouvelle, selon un bilan publié mercredi par Inrix, un des leaders des services d'info-trafic. Paris reste premier du classement, alors que Lyon a gagné en fluidité.

La bonne nouvelle de la crise économique. Inrix, qui prend des mesures dans 96 villes européennes, classe la France comme étant le septième pays le plus saturé du vieux continent. La Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne occupent le podium. Et si les Français ont passé moins de temps dans les bouchons en 2015, c'est surtout à cause de sa mauvaise santé économique, analyse Inrix. "Pour la quatrième année consécutive, la congestion routière a baissé en France. Ce phénomène s’explique en partie par le ralentissement de l’économie et par le taux de chômage élevé qui ont réduit le nombre de conducteurs et donc conduit à un trafic moindre", explique Bryan Mistele, directeur général d’INRIX dans un communiqué.

Les Lyonnais peuvent se réjouir. Les Parisiens ne profitent pas vraiment de cette diminution puisqu'en 2015, ils ont perdu 45 heures pare-choc contre pare-choc, soit +0,1% de plus qu'en 2014. En deuxième position, les Lyonnais ont passé 36 heures dans les bouchons mais Inrix note une nette diminution (4h30) grâce aux travaux d'aménagement qui ont fluidifié le trafic dans la capitale des Gaules. Toulon, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg, Grenoble, Nantes, Rennes et Caen occupent le reste du top 10. Et dans le classement des routes les plus congestionnées hors Ile-de-France, c'est une route normande qui arrive en première place : la D6015 qui joint Rouen à Notre-Dame-de-Blondeville. 

Londres, championne d'Europe. Si les Franciliens peuvent grogner de leur première place, leur supplice n'est rien à celui vécu outre-Manche par les Londoniens. Ces derniers perdent 101 heures par an dans les embouteillages, soit l'équivalent de quatre jours, le record européen.