Enseignant agressé : "nous allons continuer à renforcer" la sécurité

  • A
  • A
Enseignant agressé : "nous allons continuer à renforcer" la sécurité
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

La ministre de l'Education a déclaré lundi que l'agression d'un instituteur dans une école maternelle d'Aubervilliers était d'une "grande gravité". 

Le gouvernement va "continuer à renforcer" les mesures de sécurité dans les écoles, a déclaré lundi la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, depuis la maternelle d'Aubervilliers où un enseignant a été agressé par un individu ayant invoqué l'organisation Etat islamique.

Mise à jour le 14.12 à 17h. L' instituteur qui affirmait avoir été agressé lundi matin au cutter dans sa classe a reconnu dans l'après-midi avoir tout inventé devant les enquêteurs, a déclaré le parquet de Paris à l'AFP.

"L'école se sent menacée". "Nous allons continuer, avec le ministère de l'Intérieur, à renforcer les mesures de sécurité dans un contexte où, oui, l'école se sent menacée", a affirmé la ministre, voyant dans l'agression de lundi matin "un acte d'une grande gravité".

Reprise de l'école mardi. Les élèves de cet établissement, l'école maternelle Jean-Perrin à Aubervilliers, en proche banlieue parisienne, ne seront pas accueillis lundi, mais l'école reprendra mardi, a précisé la ministre, qui s'est rendue sur place avec le préfet, le maire de la ville, la rectrice et l'inspecteur. Une réunion se tiendra au sein de l'école pour expliquer aux familles ce qui s'est passé, "afin que l'anxiété ne l'emporte pas".

Formation aux premiers secours. A plus grande échelle, Najat Vallaud-Belkacem a rappelé que des enseignants et autres personnels de l'Education nationale allaient être formés aux premiers secours. "Avec le ministre de l'Intérieur, nous avons un plan que nous allons rendre public dans quelques jours sur ce point", a-t-elle indiqué.