En voiture, deux tiers des enfants sont mal attachés

  • A
  • A
En voiture, deux tiers des enfants sont mal attachés
Près de la moitié des enfants sont mal installés dans leur siège auto.@ AFP
Partagez sur :

Une étude publiée mardi montre que la plupart des moins de 10 ans sont installés dangereusement lorsqu'ils voyagent en voiture.

Ceintures vrillées, bébés installés face à la route, sièges auto mal retenus… Deux tiers des enfants qui voyagent en voiture sont mal ou pas attachés, selon une enquête publiée mardi. Menée auprès d'environ 500 enfants dans plus de 300 véhicules, cette étude a été réalisée en juillet dernier dans six villes françaises par l'association Prévention Routière, le Laboratoire d'Accidentologie et Bébé Confort.

4% des enfants ne sont pas attachés. Les 35 enquêteurs dépêchés sur le terrain ont repéré des attitudes préoccupantes de la part des parents. Alors qu'il est obligatoire d'installer tous les enfants de moins de 10 ans sur un siège adapté à leur taille et leur morphologie, 4% d'entre eux ne sont pas attachés du tout dans l'habitacle. Et même lorsque c'est le cas, leur sécurité n'est pas assurée. Ainsi, pour 17% des enfants, le siège auto choisi n'est pas adapté. Près de la moitié des bambins (45%) se trouvent dans le bon siège mais mal installés.

Ceinture mal mise. Les erreurs les plus fréquentes en matière d'installation de siège auto concernent la ceinture de sécurité. Souvent vrillée, trop lâche, elle est parfois mal positionnée dans les passages de ceinture et ne retient pas le haut des sièges. Dans le cas des rehausseurs, elle est parfois placée au-dessus des accoudoirs ou sous les bras de l'enfant. "Sur ce type de dispositif, l'enfant s'installe seul la plupart du temps et les parents ne prennent pas la peine de vérifier", expliquent les auteurs de l'enquête.

Des bébés face à la route. Les experts ont également constaté que "la position dos à la route pour les bébés et jeunes enfants n'est pas respectée par tous les parents". Sur les 43 enfants de moins de 15 mois observé dans le cadre de l'étude, la moitié d'entre eux étaient positionnés face à la route, ce qui peut entraîner des lésions cervicales graves en cas de choc frontal. En outre, les parents oublient de désactiver les airs bags frontaux lorsqu'ils installent leurs enfants, ce qui est susceptible de provoquer un étouffement.

Une réglementation européenne attendue. Ces résultats sont inquiétants, alors que plus de 340 enfants sont impliqués chaque semaine dans des accidents de la route en tant que passagers d'une voiture. En juillet 2013, une nouvelle réglementation européenne en matière de siège auto pour les plus jeunes est entrée en vigueur. Elle devrait être suivie, cette année, d'une seconde phase pour les sièges destinés aux enfants de plus de 4 ans.