Conduite : la réforme du Code "va dans le bon sens"

  • A
  • A
Partagez sur :

PERMIS DE CONDUIRE - Sur Europe 1, le directeur de l'éducation de l'association Prévention routière, Emmanuel Renard, a jugé pertinentes les nouvelles questions de l'examen.

INTERVIEW

La réforme de l’ETG (examen théorique général du permis de conduire, plus communément appelé le "Code") est présentée ce mercredi. Et, avec elle, une batterie de nouvelles questions. Pour Emmanuel Renard, porte-parole et directeur de l'éducation de l’association Prévention routière, il s'agit plutôt d'une bonne nouvelle. De fait, les questions ne seront plus seulement liées aux règles de conduite, mais aussi à l'attitude du conducteur. "Cela va dans le bon sens de travailler sur les comportements", a jugé Emmanuel Renard au micro d'Europe midi mercredi. "C'est important."

Intégration de vidéos. Autre point de la réforme : certaines questions seront posées sous la forme de vidéo, et non d'images fixes. "Il est dingue de voir qu'on travaillait sur quelque chose de mobile [la conduite] sans vidéo", a noté Emmanuel Renard, citant en exemple les examens dans les pays anglo-saxons. Selon le directeur de l'association Prévention routière, "on a un problème en France avec le permis. La tranche d'âge qui se tue le plus est celle qui vient de passer le Code, les 18-24 ans." Preuve que l'examen n'est pas adapté.

"Trop de bachotage". "On travaille trop sur du bachotage de questions", a regretté Emmanuel Renard. Questions que "les jeunes qui sont plus en difficulté ont du mal à comprendre". Pour lui, il est donc important de ne "pas piéger" les gens qui passent l'ETG. Enfin, le porte-parole de Prévention routière rappelle que l'apprentissage théorique de la conduite ne se limite pas à l'ETG. "Il y a un travail à faire en amont de l'auto-école. L'apprentissage de la conduite se fait tout au long de la vie scolaire."