Emmanuel Macron à la prison de Fresnes : "une réponse donnée au personnel, un soutien"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Quelques semaines après la grève des surveillants de prison, Emmanuel Macron s'est rendu dans l'établissement pénitentiaire de Fresnes vendredi soir. Une visite saluée par Frédéric Gaudet, du syndicat UFAP/UNSA.

"Un président de la République qui se déplace dans une structure pénitentiaire, c'est quand même exceptionnel." Frédéric Gaudet, du syndicat UFAP/UNSA, se réjouit au micro d'Europe 1 de la visite d'Emmanuel Macron au centre pénitentiaire de Fresnes dans le Val de Marne, vendredi soir. Arrivé dans cette prison surpeuplée et vétuste vers 18 heures, le chef de l'Etat est resté quatre heures sur place, sans caméras ni journalistes. 

"Il a pris son temps." "Cette visite lui a permis surtout de constater, et ça c'est primordial. Il a pu voir une cellule avec trois lits, une cour de promenade, il est allé voir les douches collectives qui sont sur un étage géré par un surveillant avec en moyenne 130 détenus, il est allé voir les parloirs, ensuite il a organisé des rencontres avec l'ensemble des acteurs et il a pris son temps. C'est pour ça que ça a duré un petit peu", souligne Frédéric Gaudet.

"Une réponse donnée au personnel." Alors que des mesures pour les prisons devraient être annoncées mardi, quelques semaines après la grève des surveillants, le président a donc rencontré personnel et syndicats : "Il a entendu les personnels, il les a compris. Son sentiment immédiat, lorsqu'il nous a rencontrés, c'était de reconnaître le professionnalisme des agents. C'est pour nous une réponse qui a été donnée au personnel, d'un soutien, d'un respect et surtout d'une reconnaissance des difficultés de nos métiers."