Doubs : la sécheresse extrême assèche les réserves d'eau

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La petite commune de Hauterive-La-Fresse, près de Pontarlier, est frappé par une sécheresse telle qu'elle est obligée de se faire livrer de l'eau par camion-citerne. 

Tandis que les intempéries dans le Var ont fait au moins deux victimes jeudi, la sécheresse persiste encore au quatre coins de l'Hexagone. Dans le Doubs, où la préfecture n'exclue plus l'idée de mettre en place des coupures préventives d'eau courante, certaines communes, comme Hauterive-La-Fresse, près de Pontarlier, voient le fond de leurs réservoirs et sont obligées de se faire livrer de l'eau... par camion-citerne.

"On ne peut pas laisser les gens sans eau". "Mon père à 90 ans, et il n'a jamais vu le Doubs aussi bas, aussi sec, aussi longtemps", souffle Pascal, l'adjoint au maire d'Hauterive-La-Fresse, au micro d'Europe 1. Même s'il attend le camion-citerne et ses 25 mètres cube d'eau, il sait que cela n'est qu'une mesure éphémère. "Avec ça, on a de quoi tenir une demi-journée", explique-t-il. Alors pour faire face à cette situation, la mairie du village a été contrainte d'ouvrir les réserves incendies. "On ne les ouvre jamais, mais comme il n'y avait plus d'eau ces derniers jours, on l'a fait", lâche-t-il. "On sait que c'est interdit, en cas d'incendie les pompiers en ont besoin. Mais on ne peut pas laisser les gens sans eau non plus !" 

Une situation inquiétante, pour cette petite bourgade d'un peu plus de 200 âmes, qui coûte cher : la commune en est déjà à 20.000 euros de frais pour les camions-citernes. 

>> De 5h à 7h, c’est “Debout les copains” avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Réduire les consommations non-indispensables. De son côté, la Préfecture du Doubs précise que cette situation est due à "la gravité inédite et à la durée du phénomène de sécheresse qui affecte le territoire du département", et appelle "l'ensemble des usagers de l'eau, notamment la population, à un comportement citoyen en réduisant le utilisations de l'eau qui ne sont pas indispensables".